François Hollande débloque 500 millions d'euros pour les zones rurales

ZONES RURALES Le président de la République s'est rendu ce lundi à Vesoul, en Haute-Saône, pour présenter 21 mesures…

L.C. avec AFP

— 

François Hollande lors du comité interministériel aux ruralités à Vesoul, le 14 septembre 2015.
François Hollande lors du comité interministériel aux ruralités à Vesoul, le 14 septembre 2015. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Un hôpital à moins de 30 minutes pour tous, le prêt logement à taux zéro, des investissements pour réduire la fracture numérique et 500 millions d'euros pour les zones rurales. François Hollande et Manuel Valls ont présidé ce lundi en Haute-Saône « un comité interministériel aux ruralités » au cours duquel 21 mesures ont été présentées.

A trois mois des élections régionales, ce déplacement en grande pompe a pris des airs de campagne électorale avant l’heure, le chef de l’Etat et le Premier ministre se livrant à un bain de foule en arrivant à Vesoul. Ils étaient accompagnés de dix ministres pour ce comité interministériel décentralisé.

« Répondre aux inquiétudes » sur l’emploi et les services publics

Le but de ce comité ? « Montrer notre attention aux territoires ruraux » et « répondre aux inquiétudes » en particulier sur la présence des services publics et l’emploi, a expliqué le chef de l'Etat.

« Nous sommes pleinement dans un territoire qui doit être solidaire, je refuse les oppositions entre les villes et les campagnes, les métropoles et les territoires ruraux. C’est ensemble que nous devons engager l’avenir et c’est le sens de la réforme territoriale que nous avons engagée », a-t-il ajouté.

Ce comité interministériel aux ruralités est le deuxième de l’année, six mois après celui organisé le 13 mars dernier à Laon (Aisne), au cours duquel 46 mesures avaient été annoncées. Les mesures supplémentaires annoncées à Vesoul concernent notamment l’objectif d’un hôpital à moins de 30 minutes pour tous sur l’ensemble du territoire, le prêt logement à taux zéro, et des investissements pour lutter contre la fracture numérique.

500 millions d’euros débloqués pour les zones rurales

Le président a annoncé que la moitié du fonds d’un milliard d’euros débloqué en faveur des collectivités locales serait attribuée aux zones rurales. Ce fonds destiné à soutenir l’investissement des collectivités locales est inscrit dans le projet de budget pour 2016.

Les 500 millions serviront à « la revitalisation des bourgs-centres et des villes de moins de 50 000 habitants. Ils seront gérés par les préfets au plus près des besoins, en liaison avec les associations d’élus afin que les investissements puissent être engagés dès le début de l’année 2016 », a précisé le président.

Accès aux soins, haut débit et mobilité

Parmi les 21 mesures en faveur des territoires ruraux, 700 médecins généralistes seront formés à l’aide médicale d’urgence pour permettre qu’aucun habitant ne soit à plus de 30 minutes d’un service d’urgence d’ici 2017. L’installation des médecins en milieu rural sera favorisée, l’objectif étant fixé à plus de 1.000 maisons de santé en 2017. De 350 contrats pour l’installation de jeunes médecins dans ces territoires en 2012, on passera à 1 700 d’ici deux ans.

Concernant la couverture numérique, l’Etat a dégagé plus de 3 milliards pour le très haut débit. Avant la fin de l’année, tous les départements seront inclus dans ce plan. Il y aura en outre une obligation de très haut débit sur les 23,000 km de voies ferrées.

Des efforts budgétaires spécifiques seront faits pour favoriser la mobilité, en préservant les stations-service indépendantes et en installant des bornes de recharge électriques tous les 50 km.

François Hollande a également annoncé « une nouvelle vague de simplification dans trois domaines » en zones rurales : « la gestion des bâtiments publics, l’organisation des activités sportives, le fonctionnement des collectivités locales ». Ces mesures seront effectives dès le mois prochain.