Conférence de François Hollande: Qu’a-t-on appris sur la baisse d’impôts pour 2016 ?

FISCALITE Le président lors de sa conférence de presse est revenu sur sa promesse de baisser une nouvelle fois les impôts pour 2016…

O. G. avec AFP

— 

Le Président François Hollande lors de son arrivée à la conférence de presse à l'Elysée lundi 7 septembre 2015.
Le Président François Hollande lors de son arrivée à la conférence de presse à l'Elysée lundi 7 septembre 2015. — Francois Mori/AP/SIPA

Syrie, code du travail et baisse d’impôts. Parmi les annonces du Président, lors de sa conférence de presse de ce lundi, François Hollande a donné quelques détails sur la baisse d’impôts promise pour 2016. Même si beaucoup de zones d’ombre demeurent.

VIDEO. Ce qu’il faut retenir des déclarations de François Hollande

Combien ?

Son montant avait déjà été annoncé : environ deux milliards d’euros. Le Président a été un peu plus loin, sans rentrer dans les détails. L’Etat ne prélèvera pas « plus de deux milliards d’euros » en 2016.

Qui en bénéficiera ?

Environ huit millions de contribuables. « Il me paraissait plus juste de faire sortir de l’impôt sur le revenu un certain nombre de contribuables, précisément ceux qui étaient rentrés depuis 2010 », a expliqué François Hollande, souhaitant « leur redonner ce qu’ils avaient finalement acquitté pour faire face à la réduction des déficits publics ». Les impôts sur les ménages ont augmenté d’environ 18 milliards d’euros entre 2011 et 2012. En 2016, même si le président n’est pas entré dans les détails, elle devrait se traduire par des réductions nettes pour les premières tranches, voire encore des sorties de l’impôt sur le revenu. Les allégements fiscaux vont ainsi toucher les plus modestes de la petite moitié des Français payant aujourd’hui encore l’impôt sur le revenu, a-t-il expliqué.

Qui a déjà bénéficié de réductions d’impôts sur le revenu ?

En 2014, la baisse a concerné quatre millions de ménages pour un montant d’environ un milliard d’euros, via une modification de la décote. En 2015, 3,2 milliards ont été consacrés à la suppression de la première tranche d’imposition qui a profité à 9,45 millions de foyers.

Comment l’Etat va financer cette baisse d’impôts ?

Si le président a récemment reconnu qu’il regrettait d’avoir renoncé la TVA sociale prônée par Nicolas Sarkozy, François Hollande a promis que cette mesure ne passerait pas par une augmentation des prélèvements d’autres citoyens. Cette nouvelle baisse sera financée « par des économies », a assuré le chef de l’Etat, « il ne peut pas être question d’augmenter des taxes pour faire baisser des impôts, il ne peut pas être question d’augmenter le déficit ». Un nouveau casse-tête pour Bercy, qui doit déjà trouver 19,5 milliards d’économies. Et ce avant de présenter son projet de budget pour 2016 le 30 septembre.

>> Baisse des impôts : Où le gouvernement va-t-il trouver deux milliards d’euros ?