La France va accueillir 24.000 nouveaux migrants

IMMIGRATION La Commission européenne a annoncé ce lundi qu'elle demandait à l'Allemagne et à la France d'accueillir respectivement 31.443 et 24.031 réfugiés pour soulager l'Italie, la Grèce et la Hongrie...

D.B. avec AFP

— 

François Hollande, le 7 septembre 2015, lors de sa conférence de presse. AFP PHOTO / ALAIN JOCARD
François Hollande, le 7 septembre 2015, lors de sa conférence de presse. AFP PHOTO / ALAIN JOCARD — AFP

François Hollande l'a annoncé lors de sa conférence de presse ce lundi : la France va accueillir 24.000 nouveaux réfugiés sur les deux prochaines années.

«La France a son honneur face à l'horreur d'être à la hauteur», a-t-il indiqué. «C'est le devoir de la France, où le droit d'asile fait partie intégrante de son âme, de sa chair», une France «marquée par des générations d'exilés ou de réfugiés qui sont venus au cours des décennies passées faire France avec nous», a-t-il ajouté.

Evoquant le souvenir du petit Aylan, «enfant martyr, symbole des 3.000 naufragés qui ont trouvé la mort au bout de leur chemin depuis le début de l'année», il a souligné la nécessité de «faire des choix» qui «compteront le moment venu pour le jugement de l'Histoire».

Un débat sera organisé «dans les jours qui viennent» au Parlement au sujet de la question des réfugiés, a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient alors que la Commission européenne a annoncé ce lundi qu'elle demandait à l'Allemagne et à la France d'accueillir respectivement 31.443 et 24.031 réfugiés pour soulager les trois pays européens en première ligne (Italie, Grèce et Hongrie) face à l'accélération de la crise migratoire. Le Commission européenne souhait ainsi que les pays membres se répartissent les 120.000 personnes qui arriveront en Europe les deux prochaines années. Cette proposition va s'ajouter à la réinstallation de 40.000 migrants annoncée en mai, qui ne concernait que l'Italie et la Grèce.

Réfugiés: Les Français majoritairement opposés à ce que la France imite l'Allemagne

«Nous le ferons»

L'Allemagne (26,2%), la France (20%) et l'Espagne (12,4%, soit 14.931 réfugiés) devraient accueillir la plus grande proportion de réfugiés, selon cette nouvelle proposition.

Dans le détail, la France devrait accueillir environ 10.000 réfugiés débarqués sur les côtes grecques, 10.800 arrivés en Hongrie et 3.100 arrivés en Italie. Concernant l'Allemagne, quelque 13.200 réfugiés arrivés en Grèce devraient être accueillis, 14.100 de Hongrie et plus de 4.000 arrivés en Italie, selon la source européenne.

«Nous le ferons». «C'est une crise», elle est «dramatique, elle est grave», mais «elle peut être maîtrisée et elle le sera», a ajouté le chef de l'Etat français.

Une conférence internationale sur les réfugiés bientôt à Paris

François Hollande a aussi annoncé que la France allait organiser à Paris une conférence internationale sur le sort des réfugiés et déplacés dans le monde.

«La question des réfugiés et des déplacés est d'abord une question qui touche les pays du Sud (...) Cette question touche l'Afrique, le Moyen-Orient mais aussi d'autres continents y compris l'Asie. Nous ferons la proposition d'une conférence internationale pour les réfugiés à Paris», a-t-il déclaré.

François Hollande a également plaidé pour des centres dans les pays d'origine ou de transit pour éviter une «crise humanitaire gigantesque». «Il y a ce qu'il se passe de l'autre côté de la Méditerranée. Si nous n'agissons pas pour qu'il y ait des centres (....) qui puissent retenir, accueillir ces populations au plus près de leur pays d'origine, alors nous serons face non plus à une crise de déplacés mais à une crise humanitaire gigantesque, qui ne sera plus sur des milliers mais sur des centaines de milliers» de personnes, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.