Louis Aliot le 29 mai 2015 à Paris
Louis Aliot le 29 mai 2015 à Paris — Stephane de Sakutin AFP

POLITIQUE

Front national : Louis Aliot n’a pas voté pour l’exclusion de Jean-Marie Le Pen

Le compagnon de Marine Le Pen est resté fidèle au patriarche…

Il n’a pas pu se résoudre à exclure celui avec qui il a fait ses premiers pas. Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a révélé qu’il avait choisi de se prononcer contre l’exclusion de Jean-Marie Le Pen. « Je suis rentré en politique avec lui. Je me voyais mal voter son exclusion. Ça n’a rien à voir avec une suspension », a-t-il expliqué au Lab d’Europe 1.

VIDEO. Crise au FN : La guerre entre les Le Pen ne fait que commencer

Sur la même ligne que Marion Maréchal-Le Pen

Louis Aliot reconnaît que Jean-Marie Le Pen est allé trop loin mais il estime « qu’il y a beaucoup de choses à mettre à son crédit, comme le fait qu’il ait démissionné de l’Assemblée nationale pour aller combattre en Algérie ». Le chef de file du FN aux élections régionales pour la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées avait déjà signalé sa solidarité envers le patriarche en mai dernier : « Je tiens compte du travail effectué, de tout ce qu’il a apporté au Front national. La vie de Jean-Marie Le Pen s’est faite au service de son pays », plaidait-il sur RMC.

Louis Aliot rejoint ainsi Marion Maréchal-Le Pen, nièce de Marine, dans son soutien à Jean-Marie Le Pen. La députée du Vaucluse, interrogée par La Provence, a déclaré ce samedi : « J’étais contre l’exclusion de mon grand-père. J’en ai parlé longuement avec Marine. C’est s’ouvrir la porte à de nouveaux ennuis. J’aurais préféré un temps mort. » Le congrès du FN, les 5 et 6 septembre prochains à Marseille, s’annonce houleux.