Les Journées d'été d'EELV avec les élections régionales en toile de fond

POLITIQUE Les Verts ouvrent leurs Journées d'été, ce jeudi, à Villeneuve d'Ascq en pensant à la Conférence internationale sur le climat, mais aussi aux élections régionales...

Gilles Durand
— 
La secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, interrogée  sur les Journées d'été, à Villeneuve d'Ascq.
La secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, interrogée sur les Journées d'été, à Villeneuve d'Ascq. — G. Durand / 20 Minutes

Le PS ou le Front de Gauche ? Les journées d’été d’EELV, qui s’ouvrent ce jeudi et se tiendront trois jours à Villeneuve d’Ascq, auront pour toile de fond les élections régionales de décembre. D’autant que, dans le Nord-Pas-de-Calais, la tête de liste (EELV) Sandrine Rousseau, a annoncé qu’aucune alliance avec le PS n’aurait lieu au premier tour. « Comme d’habitude », précise-t-elle.

Rapprochement avec le Front de Gauche

Ce qui change, en revanche, c’est le rapprochement avec le Front de gauche qui pourrait se concrétiser avec une liste commune dès le premier tour. « La décision doit se prendre le 12 septembre avec le vote des militants écologistes du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie », note Sandrine Rousseau, par ailleurs porte-parole nationale d’EELV.

EELV refuse de s'allier avec le PS dans le Nord-Pas-de-Calais/Picardie pour les #Regionales2015 Bonne nouvelle pour l'écologie !
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) 18 Août 2015

 

« L’important, c’est qu’au moment où va se tenir la Conférence internationale sur le Climat à Paris, les écologistes ne doivent pas s’effacer du paysage politique. Charge aux régions de décider de leur candidat et de leur stratégie », souligne Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV, lors d’une conférence de presse, ce mercredi.

Problèmes énergétiques au cœur des débats

Cette dernière a réaffirmé l’importance des « enjeux écologiques et climatiques » dans cette élection. Mais ces Journées d’été ne vont pas uniquement parler alliances électorales. La santé, l’environnement et surtout les problèmes énergétiques devraient concentrer une bonne partie des débats « dans une région où les indicateurs de santé et de pollution sont les plus mauvais de France », précise Marine Tondelier, en charge de l’organisation de ces journées.

Près de 2.000 militants écologistes, encartés ou non, sont attendus jusqu'à samedi sur le campus de l'université de Villeneuve-d'Ascq. Parmi les invités, on retrouvera Julian Assange, fondateur de Wikileaks, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères ou encore Jérôme Kerviel, ancien trader.