Front National : Jean-Marie Le Pen obtient l’annulation du « congrès postal » prévu par sa fille pour l’évincer

JUSTICE Une nouvelle victoire pour Jean-Marie Le Pen, quelques jours après avoir été réintégré au sein du FN…

F.P.

— 

Jean-Marie Le Pen le 12 juin 2015 à Nanterre
Jean-Marie Le Pen le 12 juin 2015 à Nanterre — MARTIN BUREAU AFP

Selon le journaliste de LibérationDominique Albertini,  Jean-Marie Le Pen a obtenu du tribunal de grande instance de Nanterre l'annulation du «congrès postal» et demandé l’organisation d’un congrès physique. Ce congrès postal était voulu par sa fille, Marine, pour supprimer la présidence d’honneur, quelques semaines après que le FN ait rayé de ses rangs Jean-Marie Le Pen.  

Mais le patriarche ne s’est pas laissé faire et a saisi à deux reprises les tribunaux pour mettre a mal ce scénario. A chaque fois avec succès. Début juillet,  la justice l’avait rétabli dans sa qualité d’adhérent du Front National. Ce mercredi, la seconde décision de justice a suspendu  le congrès postal, déjà en cours et dont les résultats devaient être rendus public vendredi. «La direction du Front national s’est tirée deux balles dans le pied. Une de trop», fanfaronne Jean-Marie Le Pen dans les colonnes du Parisien.

« Les juges ont estimé que les droits de Jean-Marie Le Pen ont été violés, explique son avocat, Frédéric Joachim, à Libération. Ayant été abusivement suspendu, il n’a pas pu se défendre, n’a pas été invité à participer aux instances qui ont décidé de supprimer la présidence d’honneur.»

Nouvelle victoire de JMLP contre le FN en justice. Le parti devra organiser une assemblée générale physique.

— Dominique Albertini (@dom_albertini) July 8, 2015

 

Le Front National réagit

« La justice semble dépenser beaucoup d’énergie à conserver à Jean Marie Le Pen sa capacité de nuire au Front National, faisant fi du comportement et des propos tenus par ce dernier », réagit le Front National dans un communiqué

Le FN dit avoir d’ores et déjà fait appel de cette décision « qui apparaît comme une ingérence empêchant le fonctionnement normal d’un parti politique, mais aussi une grave entrave à la démocratie la plus élémentaire. » Le parti de Marine Le Pen reste confiant sur l’issu du vote lors de ce congrès physique : « Les adhérents jugeront très sévèrement l’ancien président du Front National qui utilise tous les moyens afin de les empêcher de s’exprimer et démontre ainsi qu’il a, comme les tenants du système, peur du peuple. »

«Je veux un vrai congrès où j’aurai la parole»

«Je veux un vrai congrès où j’aurai la parole, répond pour sa part Jean-Marie Le Pen dans Le Parisien. C’est un challenge que je suis prêt à relever. Tout simplement parce-que j’ai une grande confiance dans ce que pensent nos adhérents.»