Droit du sol: Nicolas Sarkozy attise les critiques à gauche comme à droite

IMMIGRATION Le président des Républicains s'est prononcé samedi pour un débat et un vote sur le droit du sol...

N.Beu.
— 
Nicolas Sarkozy, président des Républicains, parti héritier de l'UMP le 8 juin 2015.
Nicolas Sarkozy, président des Républicains, parti héritier de l'UMP le 8 juin 2015. — AFP

Nicolas Sarkozy sans tabous. Samedi, lors de la première réunion des nouveaux adhérents aux Républicains, le président du mouvement a surpris en remettant en cause le droit du sol, selon Le Figaro et Le JDD.

« On va s’interroger sur tous les sujets », a-t-il promis à son audience, citant notamment l’idée du député Eric Ciotti de limiter le droit du sol aux ressortissants de l’Union européenne. « Tous ces sujets feront l’objet d’un débat et d’un vote », a-t-il continué, à revers de la position qui était la sienne en 2012. « Nous garderons le droit du sol, car le droit du sol, c’est la France », avait-il alors assuré, quelques jours avant l’élection de François Hollande.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x16bd6v?syndication=147158

Si Nadine Morano l’a soutenu dans cette direction sur Radio J, dimanche, évoquant « une politique migratoire responsable », l'ensemble de la classe politique est loin de suivre Nicolas Sarkozy. Interrogé sur ce thème à Mayotte, dimanche, Manuel Valls s’est montré catégorique. « La question du droit du sol, je ne veux pas l’ouvrir », a dit le Premier ministre.

Dans le propre camp de Nicolas Sarkozy, la juppéiste Aurore Bergé s’est prononcée sur Twitter en faveur du droit du sol.

Sur Facebook, l’UDI Yves Jego a quant à lui dénoncé une manœuvre « dans la perspective des prochaines échéances électorales nationales » et un « vrai/faux débat ». « Ce droit du sol que certains voudraient voir remis en cause concerne dans la réalité statistique très peu de monde, a-t-il précisé. Ce débat sur la remise en cause de cette mesure pour 0,04 % de la population est donc un chiffon rouge destiné à tenter de satisfaire les instincts xénophobes cultivés par l’extrême droite française. »

CHIFFON ROUGEDans la perspective des prochaines échéances électorales nationales, certains semblent vouloir ouvrir un...

Posted by Yves Jégo on dimanche 14 juin 2015

 

A l’extrême droite justement, Marine Le Pen, a elle aussi pointé du doigt une « annonce électoraliste » sur BFMTV. Tout en se disant, pour sa part, une nouvelle fois favorable à la suppression du droit du sol.