Voyage de Valls à Berlin: En privé, Hollande tance son Premier ministre

POLEMIQUE Son voyage en Falcon pour assister à un match de football n'est pas très République exemplaire...

M.P.

— 

Manuel Valls et François Hollande, le 8 mai 2015.
Manuel Valls et François Hollande, le 8 mai 2015. — SIPA

Officiellement, François Hollande soutient Manuel Valls, sous le flot des critiques pour son voyage en Falcon à Berlin pour assister au sacre de Barcelone en finale de Ligue des champions. En privé, c’est autre chose. Le chef de l’Etat, qui s’était fait le chantre de la République exemplaire lors de la campagne 2012, est « tombé de l’armoire » en apprenant ce voyage, selon un conseiller élyséen cité par RTL ce mercredi.

Alors que la droite réclame au Premier ministre de rembourser le prix du voyage, entre 15 et 20.000 euros, et qu’une partie de la gauche critique ce voyage coûteux, François Hollande et Manuel Valls n’ont pas pu éviter le sujet lors de leur rituel déjeuner du mardi midi. « Ce qui est fait est fait, mais à l’avenir il faudra être toujours plus vigilant », a lancé le chef de l’Etat, plutôt laconique, selon RTL. Devant ses proches, François Hollande a jugé que Manuel Valls « en tirera les leçons ».

Une note commandée à l’Elysée

« On est passé d’une époque où l’on était attentif à rien à une période où l’on est attentif à tout, et on le sait », explique-t-on à l’Elysée, selon Europe1. Toutefois, une certaine mansuétude est de mise car l’entourage du chef de l’Etat note que c’est l’une des premières fautes de ce type du chef de l’Etat.

Toutefois, Europe 1 et RTL précisent que l’Elysée a commandé une note pour mesurer l’impact de cet impair politique.