Bayrou répond à Sarkozy et à sa phrase : «Le bègue, je vais le crever»

CLASH L’attaque de l’ex-président de la République a été dévoilée par le « Canard Enchaîné »…

C.C.M

— 

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy et le président du Modem François Bayrou à Bordes, Pyrénées-Atlantiques, le 22 juin 2010
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy et le président du Modem François Bayrou à Bordes, Pyrénées-Atlantiques, le 22 juin 2010 — Philippe Wojazer POOL

François Bayrou, interrogé mercredi sur LCP, a réagi aux affirmations du Canard enchaîné, selon qui Nicolas Sarkozy aurait lancé à des membres de l’UDI « le bègue, je vais le crever ». Le président du MoDem a expliqué qu’il n’avait « pas peur » de Nicolas Sarkozy, ce que ne supporterait pas l’ex-chef de l’état :

« [Il] ne supporte pas qu’on n’ait pas peur de lui et il se trouve que je n’ai pas, que je n’ai jamais eu et je crois qu’à vue humaine il n’y aura pas d’hypothèse où j’aurais peur de lui »

La "violence" de Nicolas Sarkozy

Ce matin sur France Inter, François Bayrou avait affirmé ironiquement : « C’est une phrase d’une très grande élégance, sympathie, distinction et finesse et qui contribue à tirer vers le haut le débat politique français. »

Quant au caractère authentique de l’attaque de Nicolas Sarkozy, il a complété sur LCP : « Loin de moi l’idée que Le Canard enchaîné puisse écrire des choses éloignées de la réalité ». Il a noté au passage que « ces phrases se multiplient » et dénoncé la « violence » et l' « agressivité » du président du parti Les Républicains.