«Après la fatwa du Qatar», Florian Philippot demande une protection policière

POLITIQUE Le Qatar a récemment porté plainte pour diffamation contre Florian Philippot...

20 Minutes avec AFP

— 

Le vice-président du FN Florian Philippot à Metz le 9 mars 2015
Le vice-président du FN Florian Philippot à Metz le 9 mars 2015 — Jean-Christophe Verhaegen AFP

Le vice-président du Front national appelle à l’aide. Florian Philippot, a demandé mardi dans un tweet une protection policière, dénonçant « un climat délétère après la fatwa du Qatar » et une « hausse des menaces ».

« Climat délétère après fatwa du Qatar, hausse des menaces mais refus de l’Intérieur de m’accorder la moindre protection. A quoi jouent-ils ? » a tweeté Florian Philippot en fin de journée. Il a indiqué à l’AFP avoir eu droit, après les attentats de janvier, à une personne en bas de chez lui pendant deux semaines.

« Maintenant, je n’arrive à avoir aucune protection »

« Maintenant, je n’arrive à avoir aucune protection » malgré des demandes répétées, a ajouté Florian Philippot, soutenant que le FN n’a pas le droit au même traitement que les autres personnalités politiques sur le sujet.

Le Qatar a récemment porté plainte pour diffamation contre Florian Philippot, après des déclarations liant l’émirat au terrorisme d’inspiration islamique. Le FN va « faire le procès du Qatar », a répliqué mardi matin Marine Le Pen, la présidente du parti.