Assemblée nationale. (Illustration)
Assemblée nationale. (Illustration) — LCHAM/SIPA

ENTREPRISES

L'Assemblée nationale adopte sans difficulté le projet de loi sur le dialogue social

Le texte vise, en simplifiant les règles, à favoriser les créations d'emploi...

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi en première lecture le projet de loi sur le dialogue social, un texte de simplification des règles sur lequel la majorité de gauche a mis sa marque, au grand dam du patronat.

Le texte, qui sera examiné par le Sénat dès le 22 juin, a rassemblé 301 voix pour (socialistes, radicaux de gauche et près de la moitié des écologistes) contre 238 (Les Républicains, UDI et Front de gauche) et 13 abstentions, dont l’autre moitié des écologistes et l’ancienne ministre PS Delphine Batho. Le gouvernement a déjà prévu de compléter ces 29 articles par une partie des mesures qui seront dévoilées le 9 juin pour favoriser l’emploi dans les PME.

Le vote de ce projet gouvernemental, qui vise in fine à favoriser les créations d’emplois, intervient au lendemain de l’annonce d’une nouvelle hausse du chômage en avril. Le ministre du Travail, François Rebsamen, qui s’était emparé du dossier du dialogue social après l’échec en janvier des négociations entre partenaires sociaux, a souligné dans l’hémicycle la semaine dernière sa volonté de concilier participation des salariés et « exigence d’efficacité économique ».