Nicolas Sarkozy ironise sur les reproches sur son absence au Panthéon

UMP «Alors, un seul être vous manque et tout est dépeuplé ?», a lancé le président de l’UMP…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy, le 26 mai 2015 au Havre
Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy, le 26 mai 2015 au Havre — AFP

Nicolas Sarkozy a ironisé jeudi sur les reproches qui lui ont été adressés pour son absence à la cérémonie au Panthéon à la mémoire de quatre figures de la Résistance, promettant «aux socialistes» que, n'étant «pas décidé à partir», ils le «retrouveront».

«Alors, un seul être vous manque et tout est dépeuplé ?», a ironisé Nicolas Sarkozy, interrogé par la presse depuis le siège de l'UMP sur son absence, commentée sur les réseaux sociaux.

« Vraiment, je leur manque »

«Vraiment, je leur manque. Mais que les socialistes ne s'inquiètent pas, je ne suis pas décidé à partir et encore moins à être absent. Ils me retrouveront», a poursuivi l'ancien président de la République.

François Hollande a présidé jeudi l'hommage et le transfert au Panthéon de quatre «grands résistants», Pierre Brossolette, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay.

Brice Hortefeux, ex-ministre proche de Nicolas Sarkozy, avait annoncé jeudi que Nicolas Sarkozy n'irait pas au Panthéon mais qu'il «exprimerait certainement son sentiment» sur les quatre résistants.

Les adhérents de l'UMP votent jeudi et vendredi sur le nouveau nom du parti, Les Républicains, ses nouveaux statuts et la composition du nouveau bureau politique.