Quand les internautes trollent l’opération réseaux sociaux de Nicolas Sarkozy

POLITIQUE Le hashtag créé pour l'occasion a été inondé de messages peu flatteurs pour le président de l'UMP...

M.C.

— 

Nicolas Sarkozy le 11 mai 2015.
Nicolas Sarkozy le 11 mai 2015. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

«@NicolasSarkozy répond à vos questions sur Twitter, vendredi 15 mai à 11h30. Commencez à tweeter vos questions. #NSDIRECT.» Il n’en fallait pas plus aux internautes. Dans les heures qui suivent l’invitation du président de l’UMP lancée aux utilisateurs des réseaux sociaux, Twitter croule sous les messages envoyés avec le hashtag #nsdirect … mais sans doute pas ceux sur lesquels avaient tablé les conseillers de Nicolas Sarkozy.

«Rien qu’entre mercredi soir, quand il a posé le message, et jeudi matin, nous avons reçu plus de 10 000 questions d’internautes», affirme l’UMP au Parisien. Dans le lot, quelques questions sérieuses et messages de soutien à l’ancien président de la République, mais dans l’ensemble le ton est volontiers moqueur ou provocateur, voire insultant.

Sa vie privée, les «affaires», son bilan et autres polémiques, rien n’est épargné à Nicolas Sarkozy. Sur sa probable candidature à l’élection présidentielle de 2017:

Sur ses démêlés avec la justice:

Sur le changement de nom de l’UMP:

Le dessinateur de presse Hervé Baudry résume ainsi la situation:

L’équipe du président de l’UMP tente de relativiser le bad buzz, expliquant au Parisien: «C’est normal, ça fait partie du jeu. Il faut au contraire l’assumer». Mais prévient tout de même que Nicolas Sarkozy «ne pourra pas répondre à tout». Le tri s’annonce long et fastidieux.