Réforme du collège: Sarkozy dénonce un projet «désastreux pour notre République»

EDUCATION A son tour, l'ancien président de la République tire à boulets rouges sur Najat Vallaud-Belkacem...

20 Minutes avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy, le 11 mai 2015, aux Pavillons-sous-Bois.
Nicolas Sarkozy, le 11 mai 2015, aux Pavillons-sous-Bois. — AFP

Nicolas Sarkozy, président de l'UMP, a affirmé que l'école de la République était «en danger», dénonçant, lors d'un meeting aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la réforme des collèges comme «désastreuse pour notre République».

Réforme du collège: Pourquoi la droite s’en prend à Najat Vallaud-Belkacem

«Dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira [ministre de la Justice] est en passe d'être dépassée par Najat Vallaud-Belkacem », a lancé l'ex-chef de l'Etat devant un millier de personnes, sous les applaudissements.

L'école va devenir «médiocre au lieu d'être exigeante», a affirmé Nicolas Sarkozy, pour qui «la gauche a tourné le dos à toutes les valeurs républicaines». «Au nom de l'égalitarisme, ils ont construit l'école de l'injustice» et l'école est devenue «l'otage de quelques idéologues experts en pédagogisme», a-t-il dénoncé.