L’Union européenne est «dans une zone de tempête» pour Bayrou

POLITIQUE Le président du Modem «ne souhaite pas le départ de la Grande-Bretagne» de l'UE...

20 Minutes avec AFP

— 

François Bayrou au Salon de l'agriculture, le 26 février 2015.
François Bayrou au Salon de l'agriculture, le 26 février 2015. — Yann Bohac/SIPA

Pour François Bayrou, la Grande-Bretagne fait partie de l'Europe, et c'est tout. Le président du Modem a estimé dimanche que l'Union européenne était «entrée dans une zone de tempête» après la victoire électorale du Premier ministre britannique sortant David Cameron, favorable à la tenue d'un référendum pour décider d'une sortie de l'UE.

Outre «ce qui se passe en Grèce» et qui «est loin d'être réglé», François Bayrou, interrogé dans l'émission Tous politiques sur France Inter/France 3/Le Parisien, a estimé que ce référendum «risque de faire peser une lourde menace sur l'équilibre actuel de l'Union européenne».

«Ce serait peut-être plus simple sans les Britanniques»

«Est-ce que le Royaume Uni fait partie de l'ensemble européen? Pour moi, oui. Est-ce que c'est facile de travailler avec les Anglais à l'intérieur de l'ensemble européen qui lui-même ne sait pas travailler très bien entre soi ? Non, ça n'est pas facile», a concédé le maire de Pau, ancien eurodéputé. «Pour autant, je ne souhaite pas le départ de la Grande-Bretagne», elle «fait partie de l'ensemble européen», a-t-il insisté.

«Ce serait peut-être plus simple sans les Britanniques» mais il faut «regarder l'équilibre des choses», a-t-il expliqué. «En matière de défense, il y a en Europe deux armées pour simplifier: l'armée française et l'armée britannique. Vous croyez que c'est un gain que de dire "on se sépare et chacun va de son côté" ?»