Devoir de mémoire, investissement, Cuba: Le programme chargé de Hollande aux Caraïbes

POLITIQUE Il sera le premier chef d'Etat français à se rendre à Cuba...

A.B.

— 

Le chef de l'Etat François Hollande en déplacement aux Antilles le 9 mai 2015.
Le chef de l'Etat François Hollande en déplacement aux Antilles le 9 mai 2015. — WITT/SIPA

Cinq jours, six îles. Pour ce week-end férié, François Hollande n'a pas chômé. Accompagné de quatre ministres, le chef de l'Etat a entamé une visite marathon de cinq jours aux Caraïbes. Entre l'inauguration du centre de mémoire sur la traite et l'esclavage, l'annonce des investissements français pour l'université des Antilles ou encore sa visite à Cuba, le président a un programme bien rempli.

Un centre de mémoire sur la traite et l'esclavage

François Hollande a donné ce dimanche un caractère international à la journée de commémoration de la traite et de l'abolition de l'esclavage en inaugurant, en Guadeloupe, avec une trentaine de dirigeants africains et caribéens, le plus grand centre au monde de mémoire sur la traite et l'esclavage.

Situé à Pointe-à-Pitre, le Mémorial ACTe «permettra à la Guadeloupe et, au-delà, à la Caraïbe tout entière, avec un lien profond avec l'Afrique, de dire au monde que ce combat pour la dignité humaine n'est pas achevé», a déclaré samedi le chef de l'Etat depuis la Martinique. Il a au passage fustigé les «nouveaux négriers» de migrants en Méditerranée, tout comme l'exploitation des enfants soldats, entre autres formes modernes d'esclavage.

Une série d'investissements

Le samedi, François Hollande a annoncé une série d'investissements de l'Etat en Martinique et en Guadeloupe. D'abord en renforçant le budget de l'université des Antilles, pour faire baisser la pression entre les pôles martiniquais et guadeloupéen. «750.000 euros seront apportés pour cette université. (...) Vous avez voulu l'université des Antilles, mais la compétition n'a pas lieu d'être. Vous avez le devoir de faire vivre dans l'unité l'université des Antilles», a déclaré le président devant les élus guadeloupéens, quelques heures après avoir tenu un discours semblable en Martinique. 

Le même jour, le chef de l'Etat a aussi indiqué que la Martinique et la Guadeloupe seraient chacune dotées d'un cyclotron, un équipement de pointe dans le diagnostic du cancer, avec une participation de l'Etat dans les deux projets. Reste désormais à savoir le dimensionnement de chaque installation et à quelle hauteur l'Etat participera.

Visite historique à Cuba

Point d'orgue de son déplacement caribéen, le chef de l'Etat se rendra ce lundi à La Havane, où il s'entretiendra avec son homologue cubain, Raúl Castro. Une visite historique pour François Hollande, qui sera le premier président français à se rendre à Cuba, avec qui il souhaite renforcer les échanges économiques.