«Fichage» à Béziers: «J'ai un prénom juif, je suis guadeloupéen et musulman, je vais dans quelle liste?»

VOUS TÉMOIGNEZ Michael et Sophie, internautes de «20 Minutes» commentent les listes d'élèves musulmans dressées par la mairie de Béziers...

Christine Laemmel

— 

Des bols bretons avec des prénoms inscrits
Des bols bretons avec des prénoms inscrits — GILE MICHEL/SIPA

La première s’appelle Sophie Martin*, sa fille Soraya. Le deuxième Michael, son fils Eiji. Un prénom français, un arabe, l’autre juif et le dernier japonais. Certains plus ou moins catholiques, un musulman depuis deux ans... Un sacré bordel simplifié en une déclaration de Robert Ménard selon lequel «les prénoms disent les confessions». Conclusion: «Si j’habitais à Béziers, je serais fichée», réagit Soraya, 12 ans. La petite fille n’a pourtant rien de musulman. «On a beau s’appeler Martin, on peut avoir du sang d’ailleurs», poursuit Sophie, sa mère.

«Soraya pour rappeler à nos enfants nos racines tunisiennes»

«Mon mari est né de parents tunisiens mais a été adopté par un couple de Français, raconte Sophie. Il s’appelle Laurent. Mes deux premiers enfants, Julien et Corentin. Pour le troisième, on a décidé de trouver un prénom moyen-oriental. Rappeler à nos enfants qu’il y a une histoire autre que nos racines catholiques. Dans leur sang coule du sang tunisien.» Une réalité un peu plus complexe qu’une liste d’appel d’instituteur.

VIDEO. Fichage d'élèves à Béziers: Que risque Robert Ménard dans cette affaire?

Du côté de Michaël, un autre internaute, sur la liste du professeur de son fils est écrit «Eiji», un prénom japonais. Pourtant, il n’a jamais mis les pieds là-bas. Rien ne le rattache à ce pays à part son amour pour Zelda. Eiji, pour Eiji Aonuma, renvoie au créateur du jeu. Michael est Français et musulman depuis 2013. Son prénom est hébraïque, «c’était surtout la mode à cause de Michael Jackson».

«Il me mettrait dans quelle liste? Je préfère en rire»

D'ailleurs, ses parents sont français. Guadeloupéens plus exactement. Et face aux raccourcis, ça fait la différence. «On est toujours obligés de se justifier», peste le trentenaire. Le «fichage» de Robert Ménard, c’est juste un sourire amer de plus pour Michael, qui se dit «vacciné». «Il me mettrait dans quelle liste? Je préfère en rire». Plus qu’une «ouverture d’esprit restreinte», il fustige l’absurdité de la démarche, «l’hypocrisie». «Pourquoi ne pas directement compter les gens originaires du Maghreb? Pour aller plus vite, il dit musulman. Mais ça n'a rien à voir.»

Fichage d’élèves à Béziers: Robert Ménard entendu par la police pendant 1 heure

Un raccourci qui a saisi Sophie «d’effroi». Surtout depuis que sa petite ville d’Essonne a hissé le FN à 30% des voix aux élections départementales. Et que Corentin, son fils de 14 ans, qui a hérité de la teinte de peau de son père se fait appeler «fils de Ben Laden» à la récré. «Est-ce qu’un jour on va me refuser un emploi parce que je m’appelle Soraya?», lui a, un jour, demandé sa fille. Sophie n’a pas de réponse, mais lui assure qu’elle «ne doit pas s’inquiéter», évoquant une possible destitution de Robert Ménard de son poste de maire. Cécile Duflot a appelé Manuel Valls à suspendre immédiatement l’édile de ses fonctions, alors qu'une enquête a été ouverte mardi 5 mai par le parquet de Béziers. 

* Le nom de famille a été modifié. L'original est également très usité en France.