Claude Bartolone prêt à abandonner la présidence de l’Assemblée nationale pour celle de la région Ile-de-France

POLITIQUE Le président de l’Assemblée a les régionales dans le viseur…

A.Ch. avec AFP

— 

Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, le 12 avril 2015.
Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, le 12 avril 2015. — IBO/SIPA

Claude Bartolone est prêt à descendre du Perchoir: l’actuel président de l’Assemblée nationale s’est dit, ce mercredi soir, prêt à quitter son poste au Parlement s’il était élu président de la région Ile-de-France à la fin de l’année. Il s’est déclaré prêt à être candidat à l’investiture socialiste pour les élections régionales, qui se tiendront les 6 et 13 décembre prochains. «Si ma candidature peut permettre le rassemblement, je la déposerai», a affirmé sur BFMTV l'ancien président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, à la veille de la clôture des candidatures.

Benoît Hamon, qui avait déclaré «réfléchir» à se présenter pour l’investiture socialiste, a annoncé son soutien à Claude Bartolone sur Twitter.

https://twitter.com/benoithamon/status/596009606515654657

«Cette candidature, elle n'a de sens que si elle peut permettre le rassemblement. Aujourd'hui j'ai constaté chez les candidats socialistes que la multiplicité des candidatures les perturbaient. Ils se disaient que ce n'est pas le meilleur moyen d'entrer en campagne», a expliqué Claude Bartolone.

Poussé par François Hollande?

Les candidats actuellement déclarés sont le président sortant Jean-Paul Huchon et sa première vice-présidente Marie-Pierre de La Gontrie. Aucun de ces deux candidats ne convainquant totalement, l'hypothèse d'un troisième homme a été avancée avec de plus en plus d'insistance ces dernières semaines. Claude Bartolone avait affirmé le 22 avril ne pas être candidat, après des informations de presse selon lesquelles le président de la République le poussait à l'être.