«Fichage» des écoliers à Béziers: Valls doit suspendre Ménard si les faits sont avérés, demande Darmanin

POLITIQUE Car c'est une pratique «antirépublicaine»...

M.P. avec AFP

— 

Gerald Darmanin en mars 2015.
Gerald Darmanin en mars 2015. — WITT/SIPA

Une fois n'est pas coutume, l'UMP Gérald Darmanin est d'accord avec l'écologiste Cécile Duflot. A l'Assemblée, mardi, elle a demandé au Premier ministre de «suspendre» Robert Ménard qui, sur la base des prénoms des enfants scolarisés dans sa ville de Béziers, en a tiré des statistiques. Ce mercredi matin, le maire UMP de Tourcoing, a recommandé à Manuel Valls de «prendre ses responsabilités» et donc suspendre Robert Ménard si le fichage d'élèves était avéré à Béziers.

Que risque Robert Ménard?

Sur France Inter, le responsable d'opposition a estimé que le maire de Béziers soit «fait des provocations puisque manifestement il dit qu'il ne fait plus ces fichiers», soit «est antirépublicain en tenant des statistiques ethniques».

Il nie «tout» fichage

«Si les fait étaient avérés, je pense que le Premier ministre devrait prendre ses responsabilités», a ajouté le député du Nord.

C'est-à-dire suspendre Robert Ménard? «Si effectivement ce n'est pas un coup de communication graveleux et scandaleux», a répondu Gérard Darmanin, «je pense que le Premier ministre devrait prendre cette mesure».

Mardi, la justice a ouvert une enquête après les propos tenus par le maire de Béziers à «Mots Croisés». Lui a nié «tout» fichage mardi soir lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il réservait «ses autres réponses au juge d'instruction si on les lui demande». Il est entendu mercredi par le SRPJ (service régional de police judiciaire) de Montpellier.