Patrick Buisson veut que l'UMP lui règle ses comptes

JUSTICE L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy poursuit son ancien parti…

W.M.

— 

Patrick Buisson, le 15 octobre 2012 à Paris.
Patrick Buisson, le 15 octobre 2012 à Paris. — MIGUEL MEDINA / AFP

A l’UMP, les règlements de compte sont à prendre dans tous les sens du terme. Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, traîne l’UMP en justice et exige le règlement de factures qu’il estime impayées, révèle Mediapart.

Cinq révélations chocs sur Patrick Buisson

Grassement payé 31.993 euros chaque mois, il a adressé une première mise en demeure à Jean-François Copé, alors président de son ancien parti, afin de réclamer au printemps 2014, «une liasse de factures au titre de l'année 2013», écrit le site Internet. Quelques mois plus tard, c’est le parti qu’il a assigné en justice.

Audiences en juin

L’UMP refuse de payer mais a tout de même provisionné les mensualités. Après la découverte d’enregistrements clandestins de Patrick Buisson à l’Elysée, l’UMP l’a évincé. Depuis, il s’est muré dans le silence mais compte bien régler ses comptes avec le parti.

Les audiences sont prévues pour le mois de juin prochain devant la 4e chambre civile du tribunal de grande instance de Paris.