La nomination d’un proche de Manuel Valls en tant que préfet fait polémique

MATIGNON Christian Gravel devient préfet hors cadre, comme Sébastien Gros avant lui...

N.Beu.

— 

Christian Gravel à l'Elysée, le 27 août 2014.
Christian Gravel à l'Elysée, le 27 août 2014. — WITT/SIPA

Un collaborateur de Manuel Valls à nouveau promu. Comme l’ancien chef de cabinet du Premier ministre, Sébastien Gros, en janvier, Christian Gravel a été nommé préfet hors cadre (c’est-à-dire sans rattachement territorial) sur proposition du ministre de l’Intérieur, selon le compte-rendu du Conseil des ministres mercredi.

Très proche du Premier ministre, qu'il côtoyait déjà à Matignon sous Lionel Jospin, Gravel avait également été membre de son état-major à la mairie d'Evry durant dix ans (2002-2012). Après avoir été dans l'équipe de communication de François Hollande durant sa campagne présidentielle, il était devenu son conseiller presse et communication à l'Elysée. Puis, en avril 2014, il avait été nommé à la tête du Service d'information du gouvernement (SIG), chargé d’analyser l'évolution de l'opinion publique ou encore de diffuser des informations sur l'action du gouvernement. Il en gardera d’ailleurs la direction.

Des proches de Sarkozy nommés par le passé

Si le CV de Christian Gravel est donc loin d’être infamant, sa nomination en tant que préfet n’est pourtant pas du goût de certains cadres de l’UMP. Le parti dirigé par Nicolas Sarkozy a accusé le chef de l'Etat de «recaser méthodiquement les anciens collaborateurs de son Premier ministre», par la voix de son porte-parole, Sébastien Huyghe, et évoqué une «précipitation».

«Car dans le secret des cabinets, le gouvernement socialiste de Manuel Valls travaille opportunément sur une réforme des statuts du corps préfectoral (...)», a-t-il dit. «Celle-ci s'appliquerait, naturellement, pour l'avenir... en allongeant la durée de titularisation pour les préfets et en durcissant les conditions pour être nommé préfet en charge d'une mission de service public», a-t-il avancé. La secrétaire nationale de l'UMP en charge de la famille, Valérie Debord, a quant à elle dénonce un «copinage» sur Twitter.

La nomination de conseillers en tant que préfets hors cadre n’est pourtant pas une première. Au moment de l’annonce de la nomination de Sébastien Gros, en janvier, Matignon s’était d’ailleurs justifié en rappelant qu’il est «d'usage que le chef de cabinet du Premier ministre soit nommé préfet, si les conditions le permettent et que son parcours le justifie», rappelle Europe 1. Des proches de Nicolas Sarkozy comme Laurent Solly, en 2006, ou Brice Hortefeux, en 1995, alors qu’il était membre du cabinet de son ami au ministère du Budget, ont notamment bénéficié de la procédure par le passé.