Migrants: Les décisions prises sont «loin du compte»

REACTION Plusieurs voix, dont le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, critiquent l'Europe ce vendredi...

A.-L.B. avec AFP

— 

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à Paris le 14 avril 2015
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à Paris le 14 avril 2015 — LOIC VENANCE AFP

Les décisions prises jeudi lors du sommet extraordinaire de l'Union européenne sur la question des migrants sont «loin du compte», a regretté ce vendredi le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

« Il a fallu attendre des drames, et ils se sont multipliés depuis quelques semaines, pour qu'on revienne au dispositif mis en place par l'Italie, à l'échelle de l'Europe. C'est déjà un retour à un peu plus d'engagement de l'Europe mais on est loin du compte par rapport aux enjeux », a déclaré Stéphane Le Foll sur France Info au lendemain de l'annonce du triplement des moyens pour le sauvetage des migrants en Méditerranée.

«A 550 millions d'Européens, on prend prendre 550.000 [migrants]»

Déçu également, l'ancien ministre des Affaires Bernard Kouchner a appelé sur BFMTV ce vendredi à une flottille européenne de secours. « Il faut leur envoyer une bouée de secours. L'Europe est décevante (...) car ils ne veulent pas partager le fardeau à 28. Il y a quatre ou cinq pays qui s'en préoccupent », a expliqué le cofondateur de Médecins sans frontières, saluant l'action de l'Italie en ce domaine. « A 550 millions d'Européens, on prend prendre 550.000 [migrants] », a-t-il ajouté.

L'eurodéputée EELV Eva Joly, invitée de Radio Classique, a estimé vendredi que « les forteresses ça ne marche nul part ». L'ancienne candidate à la présidentielle a pris exemple sur la politique des Etats-Unis en matière d'immigration. « [le président des Etats-Unis] Obama vient de régulariser onze millions de Mexicains ».