Pour Najat Vallaud-Belkacem, Dieudonné «a fait énormément de mal dans la jeunesse française»

POLITIQUE Notamment dans la propagation de l'idée du «deux poids deux mesures»...

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, en visite dans un lycée de Nantes, le 9 avril 2015
La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, en visite dans un lycée de Nantes, le 9 avril 2015 — Jean-Sebastien Evrard AFP

Le jugement de Najat Vallaud-Belkacem est sans concession: Dieudonné «a fait énormément de mal dans la jeunesse française».

La ministre était interrogée ce mardi à propos d'un échange dimanche dans Le Supplément sur Canal+ entre François Hollande et des lycéens sur Dieudonné, récemment condamné pour apologie d'actes de terrorisme ou encore provocation à la haine raciale.

Le déclic Charlie Hebdo

Elle a évoqué «des jeunes qui ont l'air parfaitement raisonnables, de réfléchir par eux-mêmes et qui en arrivent à des interrogations qui nous perturbent. C'est bien qu'ils les expriment (...), à nous de leur répondre aussi que le racisme, l'antisémitisme, l'apologie du terrorisme, sont des délits et pas des opinions», a-t-elle indiqué.

Lorsque le Premier ministre Manuel Valls «a fait le choix de s'attaquer à Dieudonné et de faire en sorte que ses spectacles soient interdits», on «aurait dû être plus nombreux derrière lui, pas seulement les politiques, la société civile, les intellectuels», a-t-elle jugé.

Elle a dit avoir été frappée, au lendemain des attentats à Charlie Hebdo, «de voir à quel point ce discours sur le "deux poids, deux mesures" - pourquoi on permet la liberté de la presse et d'expression à Charlie et pas à Dieudonné - ce discours finalement était présent dans les esprit des enfants, il en venait à faire perdre toute notion de hiérarchie de valeurs».