VIDEO. La colère des membres du PS après l'interview de Bachar Al-Assad sur France 2

REACTIONS L’intervention du président syrien sur France 2 suscite des réactions virulentes…

A.-L.B.

— 

Capture écran vidéo France 2 d'une interview avec le président syrien Bachar Al-Assad, diffusée le 20 avril 2015.
Capture écran vidéo France 2 d'une interview avec le président syrien Bachar Al-Assad, diffusée le 20 avril 2015. — Capture écran vidéo France 2

L'entretien de Bachar Al-Assad diffusé par France 2 durant le journal de 20h, lundi soir, a suscité la colère parmi de nombreux responsables politiques.

L'ancien ministre socialiste François Lamy a estimé ce mardi que cet entretien «n'honorait pas le service public». Il a expliqué sur RFI que «ce n'est pas le rôle» de la télévision publique française d'interroger «un dictateur dont on sait qu'il est responsable du massacre d'une grande partie de sa population civile». Un entretien «pour apprendre quoi? Rien (…) Tout ça pour lui laisser la parole, le laisser dire un certain nombre de mensonges sans réagir», a développé le député de l'Essonne.

Découvrir les dessous de cet interview

L'ancienne Garde des sceaux Elisabeth Guigou s'est également indignée de cet entretien. La députée PS s'est fendue d'un tweet lundi soir.

 

Toujours à gauche, le député PS des Hauts-de-Seine Alexis Bachelay a qualifié, sur Twitter, cet entretien de «honteux». 

 

Le journaliste David Pujadas, qui a mené cet entretien, a justifié auprès de 20 Minutes «l’intérêt journalistique indéniable» d'interviewer Bachar Al-Assad. «Bien sûr, il est au ban de la communauté internationale. Mais il doit être questionné, confronté aux faits, aux éléments sur sa répression », a ajouté le journaliste.