Prime d'activité: François Hollande va élargir le dispositif aux jeunes

SOCIAL Et ça devrait coûter quelque 4 milliards d'euros...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président François Hollande (g) interrogé par Maitena Biraben dans l'émission Le Supplément sur Canal +, le 19 avril 2015 à Paris
Le président François Hollande (g) interrogé par Maitena Biraben dans l'émission Le Supplément sur Canal +, le 19 avril 2015 à Paris — PHILIPPE WOJAZER POOL

François Hollande a annoncé ce dimanche son intention «d'élargir» la prime d'activité, un complément versé aux bas salaires à partir de 2016, notamment en faveur des jeunes de moins de 25 ans.

Le gouvernement va donner à «toutes les personnes qui sont dans les petits boulots, l'intérim, le temps partiel», «une prime supplémentaire pour que ça puisse être avantageux de travailler, de continuer à travailler» malgré de bas salaires, a déclaré le président sur Canal+.

>> Revivez son intervention  sur Canal + en direct par ici

«Je vais d'ailleurs élargir» cette prime d'activité, qui «concerne tous les Français», a-t-il commenté, sans préciser si elle sera étendue aux apprentis et aux étudiants salariés, une mesure pourtant attendue. La prime d'activité va se substituer à partir du 1er janvier 2016 à la prime pour l'emploi et au RSA-activité, lequel ne bénéficiait pas aux jeunes de moins de 25 ans.

Un coût évalué à 4 milliards d'euros

Or, «les plus précaires sont souvent les jeunes, ceux qui acceptent des petits boulots, des stages, quelques fois des contrats qui durent un mois», a fait valoir le chef de l'Etat. «Pour les favoriser, ils vont avoir cette prime d'activité», a-t-il ajouté.

La création de la prime d'activité fait partie du projet de loi sur le dialogue social que le ministre du Travail François Rebsamen doit présenter mercredi en Conseil des ministres.

Son coût est évalué à quatre milliards d'euros par an par le gouvernement. Plus de 5,6 millions d'actifs seront éligibles, dont «un à 1,2 million de jeunes» avait dit le ministre de la Jeunesse Patrick Kanner.