Régionales: Jean-Marie Le Pen jette l'éponge en Paca

POLITIQUE Le président d'honneur du Front national a désigné Marion Maréchal-Le Pen pour conduire la liste à sa place...

Delphine Bancaud

— 

Le  23 mars 2014 à Nanterre, Jean-Marie Le Pen.  AFP PHOTO/KENZO TRIBOUILLARD
Le 23 mars 2014 à Nanterre, Jean-Marie Le Pen. AFP PHOTO/KENZO TRIBOUILLARD — AFP

C'est peut-être le dénouement de la guerre qui opposait depuis la semaine dernière Marine Le Pen à son père. Le patriarche renonce en effet à être candidat aux régionales en Paca en décembre prochain, annonce-t-il au Figaro Magazine ce lundi.

Sera-t-il candidat, demande Le Figaro Magazine, alors que Marine Le Pen a fait savoir qu'elle s'opposerait à son investiture? «Non, bien que je pense que j'étais le meilleur candidat pour le Front national. Si je dois sacrifier [ma candidature aux régionales] à l'avenir du mouvement... Je ne serai pas celui qui lui causera le dommage», a-t-il déclaré.

«Sage» de se retirer

Interrogé sur la personne qui pourrait conduire la liste à sa place, le président d'honneur du FN a sans surprise désigné sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse. «Si elle accepte, je pense qu'elle serait une tête de liste très performante. Certainement, la meilleure... je ne vais pas dire après moi, mais quand même», a-t-il indiqué.

Cette déclaration fera vraisemblablement baisser la pression au FN, puisqu'un bureau exécutif exceptionnel avait été convoqué en fin de semaine par Marine Le Pen pour engager une procédure disciplinaire contre son père. Marine Le Pen avait estimé la semaine dernière après ses propos dans Rivarol qu'il serait «sage» que son père se retire de la vie politique.