«Bayrou, c'est comme le sida», aurait lâché Nicolas Sarkozy

POLITIQUE Il a gardé une dent contre le centriste depuis 2012...

M.P.

— 

Nicolas Sarkozy, ancien Président et désormais patron de l'UMP le 24 mars 2015 à Asnières-sur-Seine.
Nicolas Sarkozy, ancien Président et désormais patron de l'UMP le 24 mars 2015 à Asnières-sur-Seine. — AFP

La victoire aux départementales de l'UMP semble avoir revigoré Nicolas Sarkozy. Celui qui depuis son retour s'était mué en rassembleur pacifique a retrouvé son habitude des piques assassines, semble-t-il.

Pas la première fois que Sarkozy compare Bayrou à une maladie

Après un François Fillon qu'il veut voir «à terre et sans oxygène», Nicolas Sarkozy s'en est pris à François Bayrou, qu'il exècre depuis qu'en 2012, le président du MoDem avait appelé à voter François Hollande. «Bayrou, c'est comme le sida... Quiconque le touche meurt!», a taclé l'ex-chef de l'Etat selon Le Parisien. Une pique très imagée quoique fausse, puisqu’on n'attrape pas le sida en touchant quelqu'un. 

Toutefois, la conseillère presse de Nicolas Sarkozy, Véronique Waché, a tenu à démentir ces propos sur twitter: 

Ce n'est toutefois pas la première fois que Nicolas Sarkozy compare François Bayrou à une maladie... En juillet 2014, alors que Jean-Louis Borloo était en train de discuter du projet de rassemblement des centristes avec Bayrou, Nicolas Sarkozy, qui voyait d'un mauvais œil, lui avait lancé:  «Tu te rends compte? T'as passé cinq ans avec Chirac, t'as pas eu un rhume. Cinq ans avec moi, pas une grippe. Tu passes un an avec Bayrou, on a failli t'arracher un poumon.» Une référence à la pneumopathie aiguë dont a souffert l'ancien maire de Valenciennes.