Régionales: Marine Le Pen «s'oppose» à la candidature de son père en Paca

POLITIQUE Après les propos de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol...

M.P.

— 

La présidente du Front national, Marine Le Pen et son père, Jean-Marie Le Pen, le 29 novembre 2014, à Lyon
La présidente du Front national, Marine Le Pen et son père, Jean-Marie Le Pen, le 29 novembre 2014, à Lyon — Jeff Pachoud AFP

Marine Le Pen «s'oppose» à la candidature de son père, Jean-Marie Le Pen, aux régionales en Provence-Alpes-Côtes-d'Azur. Cette annonce, par communiqué, survient alors que le président d'honneur du FN a donné une interview ultra-polémique à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol, dans lequel il multiplie les déclarations choc.

«Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. Compte-tenu de cette situation, j'ai informé Jean-Marie Le Pen que je m'opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Paca», écrit Marine Le Pen.

Pétain, République, immigrés

Elle se réfère à un entretien à l'hebdomadaire d'extrême droite dans lequel le dirigeant frontiste multiplie les déclarations choc: défense de Pétain et des pétainistes, défenseurs de la République qui le «gonflent», gouvernement « par des immigrés et des enfants d'immigrés à tous les niveaux», «Valls est Français depuis trente ans, moi je suis Français depuis mille ans»...

Jean-Marie Le Pen, 86 ans, avait déjà suscité une vague de condamnations la semaine dernière par des dirigeants du FN pour avoir répété, jeudi dernier, ses propos sur les chambre à gaz «détail» de l'histoire.