EELV: Jean-Vincent Placé veut encore (et toujours) rentrer au gouvernement

POLITIQUE «Incontestablement, nous donnons une mauvaise image» des écologistes, a taclé leur chef au Sénat...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président du groupe EELV au Sénat Jean-Vincent Placé à la Fête de l'Humanité le 13 septembre 2014 à La Courneuve, près de Paris
Le président du groupe EELV au Sénat Jean-Vincent Placé à la Fête de l'Humanité le 13 septembre 2014 à La Courneuve, près de Paris — Kenzo Tribouillard AFP

Jean-Vincent Placé, chef de file des écologistes au Sénat, a admis dimanche sur BFMTV que son parti, «incontestablement», par ses divisions au sujet d'un éventuel retour au gouvernement, donnait «une mauvaise image de la politique».

«Je me tire. Vous me faites chier!»: Jean-Vincent Placé s’emporte sur Canal+

«Ce que je déplore, c'est l'extrême division dans le camp écologiste, incontestablement nous donnons une mauvaise image de la politique», a déclaré le sénateur de l'Essonne.

«Pour marquer des buts, il vaut mieux être sur le terrain»

Il s'est redit disposé à entrer au gouvernement. «Ce que nous pourrions apporter, c'est d'avoir une constance et une persévérance sur les sujets de transition énergétique.»

«Nous serions plus vigilants et plus directifs» si les écologistes siégeaient au Conseil des ministres, a-t-il dit. «Pour marquer des buts, il vaut mieux être sur le terrain».

«On ne sait pas trop bien pourquoi on est sorti du gouvernement» il y a un an, a aussi regretté Jean-Vincent Placé, pointant un manque d'explication d'EELV sur le refus de participer au gouvernement de Manuel Valls.