VIDEO. Arnaud Montebourg règle ses comptes avec François Hollande

POLITIQUE L'ancien ministre craint que l'Europe ne «s'enfonce dans la crise politique»...

M.C. avec AFP

— 

Arnaud Montebourg à Princeton le 23 février 2015.
Arnaud Montebourg à Princeton le 23 février 2015. — BETH BALBIERZ/SIPA

Après la débacle électorale de la gauche dimanche, Arnaud Montebourg règle (encore) ses comptes. Pour l'ancien ministre du Redressement productif, la défaite «carabinée» de la majorité s'explique par les «politiques absurdes» menées par François Hollande.

Dans un entretien aux Echos, publié mercredi sur le site du quotidien économique, Arnaud Montebourg critique l'«obsession» européenne de réduction du déficit, selon lui un «dogmatisme qui mène à l'entêtement». Le nouveau vice-président d'Habitat craint que l'Europe «s'enfonce dans la crise politique», avec la montée du chômage et les baisses de pouvoir d'achat qu'il résume en une expression: le «grand désaccord national».

«On mène une politique qui étouffe l'économie»

«Partout, des coalitions éclatent ou sont remises en cause par de nouvelles formations qui plaident enfin pour des orientations alternatives», détaille-t-il. «François Hollande en 2012 aurait dû prendre la tête de ce courant, au lieu de cela, on mène une politique qui étouffe l'économie et porte la responsabilité de l'augmentation du chômage», poursuit-il. Pour lui, «le Parti socialiste est sur la route du Pasok grec».

«La reprise est là depuis longtemps. Le président de la République, d'ailleurs, ne cessait de le rappeler. Pour quelle raison n'en avons-nous jamais profité ? Parce que nous menons des politiques absurdes», ajoute l'ancien ministre, pour qui l'amélioration récente de la situation économique, «c'est pour des raisons parfaitement indépendantes du gouvernement».