Départementales: A quoi ressemble l’élu type des conseils généraux?

ELECTIONS Age, expérience, profession… «20 Minutes» fait son portrait-robot...

Nicolas Beunaiche

— 

Le conseil général de Loire-Atlantique, le 31 mars 2011.
Le conseil général de Loire-Atlantique, le 31 mars 2011. — JS EVRARD/SIPA

Avant le premier tour des départementales, le candidat type était âgé de 51 ans et travaillait comme cadre ou libéral. Qu’en est-il désormais de l’élu? 20 Minutes établit le profil type du nouveau conseiller général à partir des informations fournies par Harris Interactive. Où l’on s’aperçoit que l’élu FN ne ressemble pas vraiment à ses homologues de gauche ou de droite.

L’élu fait son entrée au Conseil général

Le renouvellement de la classe politique a bien fonctionné. Sur 52 sièges en moyenne dans un Conseil général, 27 sont occupés par de nouveaux élus, 15 par des sortants. Un effet de la parité, en partie. Parmi les élues, 83% font leur entrée dans le Conseil général, contre 45% pour leurs homologues masculins. Les sortants ont toutefois bénéficié d’une prime à l’expérience. S’ils représentaient 12% des candidats avant le premier tour, ils occupent désormais 36% des sièges des conseils généraux. Le département comptant le plus de sortants est l’Aube (53%), celui où les nouveaux élus sont les plus nombreux est le Vaucluse (79%).

Proportion sortants/nouveaux élus | Create infographics

 

L’élu a presque 54 ans, soit trois ans de plus que le candidat

Le conseiller général est un poil plus vieux que le candidat (quasiment 54 ans, contre 51). La faute aux hommes (55 ans et 5 mois de moyenne d’âge), mais aussi aux femmes (52 ans et 2 mois). La faute aussi à Georges Roux, l’élu UMP des Alpes-Maritimes (80 ans), et à Andrée Oger, élue communiste de l’Eure (78 ans), les doyens des conseils généraux.
Les élus les plus âgés en moyenne sont ceux du Front de gauche (54 ans et 11 mois), de l’Union du centre (54 ans et 8 mois) et divers droite (54 ans et 5 mois), qui se trouvent au-dessus de la moyenne. Les plus jeunes sont issus du PS et de l’Union de la gauche (53 ans et 8 mois), de divers gauche (53 ans et 6 mois), de l’UMP et de l’Union de la droite (53 ans et 4 mois), et surtout du FN (49 ans et 4 mois).

Âge moyen des conseillers généraux | Create infographics

 

L’élu est un cadre ou exerce une profession libérale

Le conseiller type vient du secteur privé (à 64%). Ce chiffre, proche de celui de l’Assemblée nationale (62%), cache toutefois des disparités. A gauche, 50% des conseillers généraux viennent en réalité du public, contre 27% pour leurs homologues de droite et 31% pour ceux du Front national.
Si le candidat était déjà cadre ou libéral (à 28%), le conseiller général type l’est plus que jamais (36% des élus). Une proportion étonnante, alors que cette catégorie socioprofessionnelle constitue seulement 9% de la population française âgée de 15 ans et plus. Parmi les élus, les retraités sont également bien représentés (23%), devant les professions intermédiaires (17%) et les employés (13%).  
Parti par parti, les nuances sont de taille. Parmi les élus FN, seuls 14% sont des cadres ou des libéraux, contre 33% des élus de gauche et 38% de ceux de droite. Les conseillers généraux frontistes sont en majorité des employés (31%); ils sont aussi plus souvent inactifs (8%), agriculteurs (6%), artisans, commerçants ou chefs d’entreprise (5%) et ouvriers (2%) que les élus d’autres tendances politiques. Les conseillers généraux de gauche exercent quant à eux plus souvent des professions intermédiaires (22%) et sont plus souvent retraités (25%).

| Create infographics