EN DIRECT. Résultats des départementales: 25 départements basculent à droite... Le PS sauve la Seine-Saint-Denis mais pas l'Essonne..

LIVE Suivez en direct tous les résultats et toutes les réactions du second tour des départementales sur «20 Minutes»...

Maud Pierron et M.C.
— 
Un homme dans un isoloir lors du 2e tour des départementales, le 29 mars 2015 à Evry
Un homme dans un isoloir lors du 2e tour des départementales, le 29 mars 2015 à Evry — Martin Bureau AFP
02h22 : C'est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis. Rendez-vous dès 7h pour suivre l'après-second tour sur 20minutes.fr
02h18 : 50,01% d'abstention pour ce scrutin

Un Français sur deux environ a boudé les urnes dimanche, ou plus exactement 50,01% d'abstention, selon une totalisation nationale portant sur la quasi-totalité des 40.334.250 électeurs inscrits dans les 1.905 cantons restant à pourvoir.

Un taux nettement inférieur aux chiffres constatés par le ministère de l'Intérieur lors des cantonales de 2011 (55,29% au second tour). Si le niveau d'abstention apparaît légèrement supérieur à celui de dimanche dernier (49,83%), les configurations étaient très différentes au premier et au second tour (duels, triangulaires...).

01h10 : 66 départements pour la droite, 33 à gauche, le Vaucluse incertain
00h21 : Collard parle de «victoire morale» pour l'extrême droite

Le député du Gard Gilbert Collard estime que le FN et le Rassemblement Bleu Marine ont remporté une «victoire morale», au soir du second tour. Il déclare sur RTL: «Si vous regardez l'évolution de l'électorat, il faut être aveugle pour ne pas constater qu'il évolue vers nous».

00h16 : Restez avec nous, notre journaliste basé à Tokyo, Mathias, prend la main pendant qu'on va se reposer quelques heures avant de réattaquer demain
00h15 : On ne vous cache pas qu'il ne se passe plus grand chose... Mais si vous voulez connaître le résultat dans votre canton ou celui dans le canton de votre mamie, c'est par ici, grâce à notre carte interactive.
00h05 : La gauche perd le département où Valls était élu, mais réussit à sauver la Loire-Atlantique d'Ayrault et la Seine-Saint-Denis de Bartolone...
Ayrault, ex PM, et Barto, qui se rêve futur PM, heureux de garder leurs fiefs alors que l'Essonne de Valls est perdue. #LaGuerredeMatignon
— Charlotte Chaffanjon (@CChaffanjon) March 29, 2015
00h00 : A 20 Minutes, on a choisi de titrer sur l'ampleur de la victoire de l'UMP et du nombre de départements gagnés
La Une de @20Minutes lundi matin pic.twitter.com/kXeqtmi77F
— Pierre Koetschet (@PierreKoetschet) March 29, 2015
23h50 : Donc pour l'instant, 25 départements de gauche ont basculé à droite et un département de droite, la Lozère, a basculé à gaucheLe point dans notre papier, par ici
23h49 : Une «défaite pour la majorité qui devra en tirer les leçons», estime Jean-Marc Ayrault

L'ex-Premier ministre envoie un message à son successeur

Heureux que la Loire-Atlantique reste à gauche dans ce contexte de défaite pour la majorité qui devra en tirer les leçons
— Jean-Marc Ayrault (@jeanmarcayrault) March 29, 2015

 

 

23h45 : Pour Julien Dray, «la gauche ne fait plus envie»Julien Dray, vice président PS du Conseil régional d'Île-de-France, a estimé dimanche que la gauche «ne fait plus envie» et qu'aujourd'hui on est de gauche «par nostalgie». «Ce qui est en train de se passer, ce n'est pas simplement une mauvaise politique de la gauche. Il y a autre chose, une société française qui a profondément évolué ces dernières années. Quelques chose s'est constitué, c'est ce que j'appelle un "oligopole droitier"(...) et une gauche qui ne fait plus envie », a analysé Julien Dray, dimanche au micro de BFM TV à l'issue du second tour des élections départementales.
23h40 : Lienemann veut un retour au programme de 2012La sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, membre de l'aile gauche du Parti socialiste, appelle dimanche à «un retour à la dynamique du programme » de 2012 sous peine d'aller «dans le mur», au soir du second tour des élections départementales. «On a été élus en 2012 sur un programme et nous n'avons aucun désaccord stratégique avec. Nous demandons un retour à la dynamique de ce programme», a déclaré Marie-Noëlle Lienemann au micro de la chaîne LCP.
23h37 : Quelques unes de journeaux, pour prendre la température

Libé angle sur Manuel Valls

 La droite échoue dans les Pyrénées-Orientales où #Sarkozy a tenu son dernier meeting.
#Valls, "battu mais content" fait la une de #Libération. #departementales2015 pic.twitter.com/pznxfcGrmF
— Breaking3zero (@Breaking3zero) March 29, 2015
 




Quand sans surprise, le Figaro met en avant le succès de l'UMP, «en forrce»

 La Une de @Le_Figaro demain pic.twitter.com/DCaxwFkx4b
— Guillaume Perrault (@GuilPerrault) March 29, 2015



Et du côté de L'Humanité, on réclame une «changement de cap»

 Une de L'#Humanité demain : "Après la gifle. L'urgence d'un nouveau cap" (via @13Borodine) pic.twitter.com/t7t2tLLhyy
— Christian Delporte (@chdelporte) March 29, 2015
 

 

 

23h35 : La victoire de l'UMP, l'effet Sarkozy? Pas partout, pas dans les Pyrénées-Orientales visiblementLa droite échoue dans les Pyrénées-Orientales où #Sarkozy a tenu son dernier meeting. "Il a exacerbé nos divisions" confie un élu #UMP — alain auffray (@alainauffray) March 29, 2015
23h32 : Comment Nicolas Sarkozy s'est fait troller sur Periscope lors de son allocution en directC'est Slate qui a repéré le fail de communication de l'équipe web de Nicolas Sarkozy, qui a utilisé Periscope, la nouvelle application qui permet de diffuser en live sur twitter des événements. Sauf que les commentaires s'affichent en direct et qu'ils sont peu amènes pour l'ex-Président.
23h30 : L'inusable Nadine Morano félicite à sa manière un jeune candidat UMP qui vient d'être élu
Bravo à notre plus jeune conseiller départemental Ump de Meurthe et Moselle Christopher Varin élu à 28 ans pic.twitter.com/Mg3cZ3OvGV
— Nadine Morano (@nadine__morano) March 29, 2015
23h29 : En Ille-et-Vilaine, joyeux anniversaire président...Le futur président du conseil général d'Ille-et-Vilaine se souviendra longtemps de ce 29 mars 2015. Victorieux dans son canton du Rheu, le socialiste Jean-Luc Chenut a vu la gauche remporter le scrutin le jour de son anniversaire. Né le 29 mars 1960, le socialiste fête aujourd'hui ses 55 ans.
23h27 : La Réunion et Mayotte passent à droiteEn outre-mer, la droite a gagné les élections départementales à la Réunion et à Mayotte, tandis que la Guadeloupe, dont les résultats seront connus dans la nuit, devait rester sans surprise à gauche. La Martinique et la Guyane, qui deviendront des collectivités uniques en décembre, ne votaient pas.
23h24 : L'un des cadres du  PCF se félicite du résultat du second tour
165 conseillers départementaux pour le PC. Les apprentis croque-morts qui avaient anticipé notre disparition peuvent ranger les corbillards.
— Ian Brossat (@IanBrossat) March 29, 2015
23h21 : Encore un des petits plaisirs du dépouillement
Un bulletin nul réaliste au bureau de la mairie de Sainte-Florine donne une voix à Ibrahimovic et Trierweiler. #Dep43 pic.twitter.com/EKG4t416Sd
— La Montagne Brioude (@MontagneBrioude) March 29, 2015
23h19 : Benoît Hamon critique les choix du gouvernement
La gauche perd car elle est divisée mais aussi parce que nos choix ont parfois désarçonné nos électeurs @BFMTV
— benoithamon (@benoithamon) March 29, 2015
23h17 : Pour Bayrou, il s'agit d'un «vote sanction», mais «pas encore» d'un vote d'adhésionLe président du MoDem et maire de Pau, François Bayrou, a estimé dimanche que les résultats des départementales étaient une «sanction extrêmement forte», «brutale», pour le gouvernement et la majorité, mais «pas encore» un vote d'adhésion pour l'opposition.
23h15 : L'Indre-et-Loire passe à droiteL'Union de la droite a conquis dimanche au PS le département d'Indre-et-Loire, en amplifiant le résultat du 1er tour qui l'avait vu virer en tête avec 35,57% des voix contre 21,15% seulement pour le PS.
23h14 : La droite reprend la Somme à la gaucheLa droite a obtenu la «majorité absolue» avec 13 cantons sur 23 dans la Somme, prenant ainsi le département à la gauche, a indiqué dimanche à l'AFP le député UMP Alain Gest. «Ce qui est très important c'est qu'on a la majorité absolue, parce qu'il va falloir gérer un département dans des conditions financières difficiles», a observé Alain Gest.
23h12 : Combien de départements pour chaque parti?La droite l'emporterait dans 65 à 68 départements et la gauche dans 32 à 35, selon Ipsos, CSA donnant à 22H15 une fourchette de 68-69 pour la droite et de 29-30 pour la gauche. Le FN ne gagne dans aucun département, selon les deux instituts.
23h11 : Aurélie Filippetti à une inflexion de la politiqueL'ancienne ministre PS Aurélie Filipetti a appelé dimanche le gouvernement à «infléchir» sa politique, car «on ne peut pas continuer d'aller dans le mur en klaxonnant», à l'issue du second tour des élections départementales marqué par un net recul de la gauche.
23h09 : Le socialiste Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, est élu dans le Nord... même si le département passe à droite
23h07 : Cette défaite, «un véritable camouflet» pour Manuel Valls, selon Eric Ciotti
23h06 : Clémentine Autain, figure du Front de gauche, a exprimé dimanche sa «sidération à l'égard du discours» du Premier ministre Manuel Valls, qui a dit en substance qu'il ne changerait pas de cap.
23h04 : «Il faut évidemment en tirer quelques leçons», avance Emmanuelli«Il n'est pas souhaitable que lorsqu'on a convoqué tout le corps électoral, on dise "on ne changera rien". Il faut évidemment en tirer quelques leçons, quelques conséquences», a déclaré sur RTL Henri Emmanuelli, l'élu des Landes, département qui reste ancré à gauche. «Je trouve que c'est préoccupant ce soir (...) On ne dit pas, dans une démocratie, qu'on n'en tirera pas les conséquences», a insisté Henri Emmanuelli.
23h03 : Un point sur le nombre de conseillers départementauxLa droite obtiendrait dimanche de 1.137 à 1.157 cantons, la gauche de 776 à 796, le FN de 43 à 47 à l'issue du second tour des élections départementales, selon nouvelle une projection de CSA pour BFMTV publiée à 22H40. Dans 15 à 19 cantons, des binômes de candidats classés «divers» l'auraient emporté, selon cette projection.

Elle a été réalisée à partir des résultats du premier tour, de résultats du second et d'un sondage fait dimanche, a précisé CSA. La gauche détenait auparavant la majorité des cantons, ce qui lui avait aussi donné le contrôle de 61 départements.

23h01 : Xavier Bertrand s'imagine déjà (et bien) les régionales dans la future région Nord-Pas-de-Calais
Nous remportons les 3 cantons de #SaintQuentin et arrivons en tête dans l'#Aisne. Un immense merci à nos électeurs pour leur confiance. 1/2
— Xavier Bertrand (@xavierbertrand) March 29, 2015
23h : Placé peut-il se rassembler avec Jean-Luc Mélenchon?«Je le connais bie. Il est élu de l'Essonne, moi aussi. Il a été 30 ans sénateur socialiste et d'un coup il se découvre Che Guevara», taclé le sénateur écologiste
22h58 : L'Eure bascule à droiteLe département de l'Eure, où le parti socialiste avait beaucoup reculé au 1er tour, a logiquement basculé à droite, dimanche, selon les résultats définitifs du second tour des élections départementales
22h55 : La réunion des partis de gauche à l'intiative de Cambadélis est une «excellente initiative», selon Jean-Vincent Placé«Je souhaite l'union et le rassemblement aux régionales», insiste-t-il sur BFM TV
22h49 : Bon voilà, les Bleus ont gagné 2-0 contre le Danemark, pas la peine d'aller voir ce qu'il s'est passé ailleurs, tout est là
22h45 : Jean-Noël Guérini reconnait sa défaite et l’attribue au gouvernementJean-Noël Guérini vient de reconnaître sa défaite aux élections départementales. Il recueille, avec Lisette Narducci, 67% des suffrages exprimés. «J’assume ce qu’il s’est passé. Totalement ! Mais je regrette les dégâts de la politique gouvernementale. Sans vouloir chercher d’excuse, il est évident que le désaveu de la politique gouvernementale a provoqué une vague bleue dans tout le pays».
22h33 : Si vous voulez vous faire une idée du niveau de soutien de Pierre Charon à Nicolas Sarkozy, un coup d'oeil sur son Ipad

 

Pierre Charon et son iPad pic.twitter.com/o0zk3aWM54
— Thibaut Pézerat ✌ (@ThibPez) March 29, 2015
22h30 : «Je retrouve l'ambiance de 2007», glisse l'UMP Pierre Charon

«Je retrouve l'ambiance de 2007. (...) Ce soir, on savoure la victoire», réagit à l'UMP Pierre Charon, conseiller de Paris et proche de Nicolas Sarkozy.



22h22 : NKM félicite tous les candidats UMPDe très belles victoires pour nos candidats partout en France. Les Français nous ont accordé leur confiance. Nous en serons à la hauteur ! — N. Kosciusko-Morizet (@nk_m) March 29, 2015
22h40 : Le PS conserve une majorité relativedans le Pas-de-Calais

C'est une bonne nouvelle pour le PS, signalons-le, il y en a peu

22h32 : Le PS conserve l'Hérault

Le Parti socialiste et ses alliés conservent la majorité absolue dans le département de l'Hérault, sans avoir besoin des huit élus de Philippe Saurel sur la ville de Montpellier, ni même du Front de gauche élu à Sète, qui sera néanmoins intégré à la majorité départementale. Dans l'Hérault, le Front national gagne les trois cantons de Béziers, mais s'incline dans les 19 autres cantons où il était présent au second tour. Notamment à Lunel, Frontignan et Cazouls-lès-Béziers où il était en position de force. Dans ces cantons, le front républicain a très bien fonctionné.

22h31 : Les Bouches-du-Rhône passent à droite

Martine Vassal, candidate UMP dans les Bouches-du-Rhône, a annoncé officiellement que son parti avait emporté le second tour des élection départementales. L’UMP a emporté 16 cantons sur 29 et obtient la majorité absolue. Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône était à gauche depuis l’après-guerre. Martine Vassal sera élue jeudi à la présidence du conseil départemental à la place de Jean-Noël Guérini.

22h28 : On fait un petit point (partiel) avec les résultats (partiels) en une infographie
2d tour des #departementales2015 : Élus par nuance individuelle - Point à 22h24 pic.twitter.com/QhXjdQ8EAY
— Ministère Intérieur (@Place_Beauvau) March 29, 2015
22h27 : Encore une surprise du dépouillement des urnes
Le fou rire au bureau de vote #Bureau20 #Aulnay pic.twitter.com/e7MriMG4fZ
— Amelie Pinheiro (@AmeliePinheiro) March 29, 2015
22h25 : NKM trolle le FN

Invitée sur le plateau de BFM TV avec Florian Philippot, NKM n'a pas manqué de mettre en avant les mauvais résultats (relatifs) du FN qui n'a pas réussi à gagner un seul département. Et la conseillère de Paris d'insister là où ça fait mal: «Vous êtes déçus. Il n'y a pas de honte à être déçu, vous pouvez simplement le reconnaître», lance-t-elle au n°2 du FN.

 

 

22h23 : Cette défaite est un «vote de protestation par rapport à la politique nationale» pour Martine Aubry
22h21 : La Seine-et-Marne, tenue par le PS, bascule à droite
22h19 : Rennes, terre de gauche

Un vrai bastion. Alors que la gauche souffre au plan national, les six cantons rennais devraient rester aux mains du Parti socialiste. Certains candidats s'imposent même avec plus de 60% des suffrages dans la capitale bretonne. Un grand chelem qui devrait permettre au Parti socialiste de s'imposer tranquillement dans cette élection départementale.
 

22h17 : L'Isère bascule à droite
22h15 : La Loire-Atlantique reste à gauche

Un symbole là aussi? Le fief de l'ex-Premier ministre est resté d'un cheveu à gauche.

Le PS conserve sa majorité avec la plus petite des marges : un seul canton d’avance. La différence s’est jouée dans les territoires urbains, presque tous gagnés par la gauche. Le FN n’obtient aucun conseiller départemental.

22h12 : Les petites surprises du dépouillement, à Blagnac
Joli bulletin nul à #Blagnac18 Oo pic.twitter.com/93DFZrfSvX
— Benoit SALLES (@infestedgrunt) March 29, 2015
22h10 : «Personne ne peut tirer la couverture à soi», met en garde Bruno Le Maire
«C'est une victoire à laquelle le président de l'UMP a pris toute sa part mais cela reste avant tout une victoire collective et celle de nos candidats sur le terrain», explique-t-il au Monde.

explique-t-il au Monde.
«C'est une victoire à laquelle le président de l'UMP a pris toute sa part mais cela reste avant tout une victoire collective et celle de nos candidats sur le terrain», explique-t-il au Monde.

22h07 : Pour le plaisir d'une partie des militants écologistes, un tweet résumant la pensée de Jean-Vincent Placé
"Les écologistes et les communistes doivent sortir de leur repli identitaire qui est suicidaire" déclare @JVPlace pic.twitter.com/rlCWDBBbxD
— RTL France (@RTLFrance) March 29, 2015
22h06 : «Dire qu'on ne peut pas changer de politique, c'est ça l'idéologie», tacle Aurélie Filippetti, ex-ministre devenue frondeuse
22h05 : La Seine-Saint-Denis reste à gauche

 

22h02 : Un petit point sur la Normandie, terre de droite
#Normandie : toute la Normandie, Basse et Haute, est désormais à droite : #Manche, #Orne, #Calvados, Seine-Maritime & Eure.  #Régionales2015
— #Cyrille (@CyrilleEm) March 29, 2015
22h : Le lapsus de BFM TV sur Jérôme Guedj

Après un témoignage emprunt d'émotion, dans lequel le socialiste a confirmé que son département, dont il présidait l'exécutif, est passé à droite, BFM TV a remercié l'élu d'un «merci Manuel Valls». Cruel pour un élu meneur des frondeurs et particulièrement opposé au Premier ministre, qui a été maire d'Evry, l'une des principales villes du département.

21h58 : Le Val-de-Marne reste à gaucheLes communistes ont perdu l'Allier mais conservé le Val-de-Marne. C'est officiel.
21h55 : Et la Creuse aussi bascule à droite
La #Creuse, bastion de gauche, bascule à droite. #Départementales2015
— Guillaume Daret (@GuillaumeDaret) March 29, 2015
21h51 : La victoire de l'UMP «n'est qu'un trompe l'oeil» selon Dupont-AignanLe président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a estimé dimanche que «la victoire mécanique de l'UMP n'est qu'un trompe l'oeil», après le succès de la droite aux départementales. «Les électeurs ont décidé d'en finir, certes, avec le Parti socialiste, ce qui est une bonne chose, mais ils sanctionnent l'impuissance publique de toute une classe politique», a réagi le député de l' Essonne dans un communiqué.
21h49 : On ne vous a pas dit? Giroud a marqué un deuxième but pour la France contre le Danemark, le match est plié, restez avec nous
21h48 : «Le sursaut c'est urgent», s'alarme Jérôme Guedj, qui vient de voir son département passer à droite«Je suis triste et en colère. Beaucoup de nos électeurs sont restés à la maison. On ne peut pas continuer comme ça. Le sursaut c'est urgent. Sinon ce qui s'est passé ce soir, c'est une répétition générale de ce qu'il va se passer en 2017. En matière de pouvoir d'achat, il faut changer de braquet», dit-il.
21h46 : Le FN, un «bousculement durable du paysage politique» pour Manuel Valls
21h45 : Si vous voulez revoir l'intervention de Nicolas Sarkozy, c'est par ici



21h43 : Dans le Tarn-et-Garonne, un binôme de sans étiquette fera la majorité

Dans le département présidé par la gauche, la droite et la gauche sont à égalité. La majorité est donc suspendue à la position d'un duo de «sans étiquette»

21h42 : L'Oise bascule à droite

Le député-maire UMP Edouard Courtial a revendiqué dimanche une «victoire écrasante» de la droite unie dans son département de l'Oise après plus d'une décennie à gauche.

«Je suis très heureux d'être à la tête d'une majorité sans conteste (...) Nous avons fait un grand chelem dans les duels et triangulaires qui nous opposaient avec 15 victoires (sur 21 cantons), ce qui est une majorité écrasante», a-t-il déclaré sur France 3 Picardie.

21h41 : 65 à 69 départements pour la droite, 31 à 35 pour la gauche et aucun département pour le FN, selon une nouvelle estimation Ipsos/Sopra Steria publiée à 21H15
21h35 : L'UMP revendique la victoire dans le Rhône

Plus de détails par ici

21h32 : L'Essonne bascule à droite

Encore un département symbole qui tombe dans l'escarcelle de la droite, le fief électoral de Manuel Valls

21h29 : Le  Gard reste à gauche, selon le président socialiste du Languedoc-Roussillon. Damien Alary
21h27 : «Le gouvernement doit s'engager dans une nouvelle voie»

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, a estimé que «pour combattre l'attentisme comme l'extrémisme, le gouvernement doit résolument s'engager dans une nouvelle voie», dimanche soir, au second tour des élections départementales. Dans une déclaration écrite, elle affirme que le gouvernement «doit sans attendre répondre à trois grandes urgences»: «l'urgence démocratique d'abord, pour combler le fossé entre le peuple et ses représentants et retrouver la confiance dans la démocratie. L'urgence environnementale ensuite (...). L'urgence sociale enfin, pour s'attaquer durablement à des niveaux de pauvreté et d'inégalités intolérables».

 

21h25 : Chez les écolos, les pro-gouvernement (re)commencent à faire valoir leurs arguments
#Départementales2015 Défaite de la gauche au 2ème tour était inscrite dans le résultat du 1er tour Nous devrons TOUS en tirer des leçons (1)
— François de Rugy (@FdeRugy) March 29, 2015
#Départementales2015 Le Président aura à créer les conditions d'un ré-élargissement de sa majorité au gouvernement et au Parlement (2)
— François de Rugy (@FdeRugy) March 29, 2015
#Départementales2015 .@EELV aura à choisir entre une écologie pragmatique et responsable et un rapprochement avec l'opposition #FDG (3)
— François de Rugy (@FdeRugy) March 29, 2015
21h24 : Comme annoncé le département du Nord bascule à droite, tout comme le Doubs, les Pyrénées-Atlantiques et le Territoire de Belfort
21h23 : En Bretagne, c'était très compliqué pour les socialistes dans les Côtes d'Armor et ils ont perdu la majorité au profit de la droite
21h22 : Marion Maréchal Le Pen fait encore par sur BFM TV d'une «forme de déception» au vu des résultats du premier tour
21h15 : La Charente aussi bascule à droite, une droite qui est en ballotage favorable dans la Vienne et la Charente-Maritime

Avec le département des Deux-Sèvres, déja passé à droite, l'UMP pourrait diriger les quatre départements de la région Poitou-Charentes ce soir. Une région qui devrait dès lors basculer à droite en décembre prochain.

21h13 : Oui, Lacazette a marqué un but pour la France contre le Danemark , mais franchement, ça vaut pas le coup de nous quitter, le match amical a pas l'air emballant. Mais si vous insistez pour en savoir plus sur cette France qui gagne, c'est par ici pour le suivre en live comme-à-la-maison
21h10 : Tous les résultats, cantons par cantons, dans notre carte interactive. Et c'est par ici
21h09 : La Seine-Maritime bascule à droiteLa terre d'élection de Laurent Fabius passe à droite
21h08 : Le Val-de-Marne, dernier fief PCF, aurait basculé à droiteSelon un journaliste de LCI
Coup de tonnerre dans le Val-de-Marne, les communistes s'en vont. Fin d'une époque #departementales2015
— Renaud Pila (@renaudpila) March 29, 2015
21h07 : L'Aisne, visé par le FN, est finalement arraché par la droite
21h06 : Le Jura bascule à droiteLa droite a ravi à la gauche le conseil général du Jura, à l'issue du deuxième tour des départementales dimanche, a déclaré le candidat UMP Clément Pernot.
21h04 : Marion Méréchal Le Pen fait part de sa «déception» dans le Vaucluse, que le FN échoue à remporter

«Cette déception ne doit pas être personelle mais concerner le département. La grande satisfaction est de voir le PS s'effondrer. On ne baisse pas les bras, jamais, quand il s'agit de la défense de notre pays», explique-t-elle. Elle met en avant qu'il y a 6 élus dans le département contre un avant.

21h02 : La Saône-et-Loire, ex-fief d'Arnaud Montebourg, est aussi passé à droite
21h : Le PCF va-t-il perdre son ultime fief dans le Val-de-Marne?
Au PCF, on m'indique qu'on n'a pas encore de "retour" du Val-de-Marne. Les bureaux de vote ont fermé à 20h. #deparmentales94
— Michael Bloch (@Micbloch) March 29, 2015
20h57 : «C'est une très belle victoire pour l'UMP et ses alliés. Une victoire de l'unité de l'UMP, une victoire de la stratégie d'alliance de l'UMP, de l'UDI et du MoDem» , se félicite Alain Juppé
20h53 : Malheur au sortant, c'est vrai pour tout le monde, y compris les candidats du FNLaurent Lopez, le seul conseiller général FN sortant a été battu par l'UMP dans le canton de Brignoles, dans le Var.
20h52 : Sans surprise, la droite conserve le Haut-Rhin
20h51 : Si le PS l'emporte en Loire-Atlantique, ce sera serréEn Loire-Atlantique, alors qu’environ la moitié des 31 cantons ont livré leur verdict, la victoire finale s’annonce extrêmement serrée. Pour l’heure, la droite est en tête. Mais les communes urbaines (dont le dépouillement est en cours) pourraient permettre au Parti socialiste de conserver, à un canton près, sa majorité acquise il y a onze ans. Qualifié dans trois cantons sur 31, le FN ne devrait pas obtenir de conseiller départemental.
20h50 : Dans le Vaucluse, ça va être compliqué de dégager une majoritéLes voix se sont dispersées entre la gauche, le FN et le parti d'extrême droite Ligue du Sud... Du coup, comme le note ce journaliste du Monde, ça va être compliqué de dégager une majorité
 Le FN ne serait pas en mesure de présider le Vaucluse, mais y constituer une majorité va sans doute être ultra difficile #Dep2015
— Thomas Wieder (@ThomasWieder) March 29, 2015



20h48 : Laurent Wauquiez, attaque Manuel Valls: «Il y a un message très fort qui a été adressé, un premier ministre qui a perdu de sa crédibilité, les Français attendent des changements»
20h47 : Les Deux-Sèvres, bastion de la gauche, ex-fief de Ségolène Royal, passe à droiteEt c'est plutôt une surprise
20h45 : La Drôme passe à droite«Les électeurs ont choisi l'alternance. Je salue l'UMP, la droite départementale et j'espère qu'ils travailleront pour la Drôme», a déclaré Didier Guillaume, le président du Conseil général, sur France 3.
20h43 : Une centaine de conseillers généraux pour le FN?Selon une estimation de l'institut CSA pour BFMTV, le FN devrait être en mesure de remporter une cinquantaine de cantons, ce qui ferait 100 élus pour le parti de Marine Le Pen.
20h41 : La Loire-Atlantique ety le Gers restent à gauche, semble-t-il
En revanche, la Loire-Atlantique de Ayrault et le Gers de Philippe Martin pourraient rester à gauche... #dep2015
— Helene Bekmezian (@Bekouz) March 29, 2015
20h39 : Cambadélis veut travailler au rassemblement à gauche pour les régionales«Le PS tirera toutes les leçons de ce scrutin. J'appelle les formations de gauche au dialogue, à la mise à plat des divergences. Le rassemblement est essentiel, nous y travaillerons sans relâche. Nous rencontrerons EELV et les autres formations de gauche. La gauche s'est bien rassemblée au second tour face à la droite et à l'extrême droite. Ce qui a été alors possible doit l'être lors des prochaines élections régionales.»
20h36 : Qui a dit du Premier ministre Manuel Valls qu'il était un «petit politicien médiocre»? La réponse par ici

 

20h35 : L'Allier, l'un des deux derniers bastions du PCF, bascule à droite, selon l'UMP
20h34 : D'après nos informations, l’Ain devrait basculer à droite
20h32 : «C'est un échec sérieux mais pas un échec historique», temporise le socialiste Bruno Le Roux, sur RTL
20h30 : Les frondeurs, eux, veulent un  «contrat de rassemblement» pour toutes les composantes de gauche

Peu après les résultats dimanche soir, les frondeurs ont publié un texte appelant à un «contrat de rassemblement» pour les douze prochains mois qui soutienne des «politiques nouvelles». «Nous appelons à ce qu'une grande gauche se rassemble sans retard, pour soutenir des politiques nouvelles», affirment-ils dans ce texte, en proposant un «agenda de réforme» qu'«une majorité enfin rassemblée peut dès maintenant assumer et défendre, sans renoncer et sans se renier».


r, les frondeurs ont publié un texte appelant à un «contrat de rassemblement»

Peu après les résultats dimanche soir, les frondeurs ont publié un texte appelant à un «contrat de rassemblement» pour les douze prochains mois qui soutienne des «politiques nouvelles». «Nous appelons à ce qu'une grande gauche se rassemble sans retard, pour soutenir des politiques nouvelles», affirment-ils dans ce texte, en proposant un «agenda de réforme» qu'«une majorité enfin rassemblée peut dès maintenant assumer et défendre, sans renoncer et sans se renier».




Peu après les résultats dimanche soir, les frondeurs ont publié un texte appelant à un «contrat de rassemblement» pour les douze prochains mois qui soutienne des «politiques nouvelles». «Nous appelons à ce qu'une grande gauche se rassemble sans retard, pour soutenir des politiques nouvelles», affirment-ils dans ce texte, en proposant un «agenda de réforme» qu'«une majorité enfin rassemblée peut dès maintenant assumer et défendre, sans renoncer et sans se renier».


20h27 : Mélenchon lance un appel aux électeurs de gauche
Il faut ouvrir un nouveau chemin. Il faut refonder notre République. #departementales2015 #Dep2015
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) March 29, 2015
Offrons à notre peuple une nouvelle alliance populaire, crédible, indépendante de ce gouvernement avec lequel rien n'est possible. #Dep2015
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) March 29, 2015
Je lance un appel. Ne nous résignons pas ! Ne laissez pas François Hollande et Manuel Valls réduire la gauche à néant. #departementales2015
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) March 29, 2015

 

 

20h25 : La gauche conserve le département de la Meurthe-et-Moselle, en remportant 14 cantons sur 23, contre 9 pour la droite unie (UMP-UDI-MoDem)
20h23 : La droite conserve le Cantal, sur lequel le PS lorgnait
20h22 : Marine Le Pen a saluté «une forte augmentation des scores». Elle a parlé d'un niveau électoral «exceptionnel» du FN, «socle des victoires de demain» . «Les candidats FN enregistrent des scores pour la plupart des scores en progressions. Je félicite tous les candidats patriotes pour leurs victoires». Elle critique aussi «la campagne amère du Premier ministre». «Le fait historique ce soir est l'intallation du FN dans notre paysages. Le Parti socialiste est laminé. Je ne demande pas à Manuel Valls de démissionner, les petits politiciens s'accrochement généralement malgré la santion des urnes. C'est une étape cruciale. Je suis désormais à la tête du seul vrai parti d'opposition au pouvoir en place».
20h19 : Les irréductibles gaulois sont ce soir en Lozère, le seul département de droite à basculer à gauche
20h17 : Si vous voulez une vue d'ensemble des premiers résultats, c'est par ici
20h16 : Christian Estrosi tacle les «menteurs»
Ce soir c’est l’échec des menteurs ! @fhollande depuis 2012, chômage, impôts, laxisme… @MLP_officiel durant toute la campagne !
— Christian Estrosi (@cestrosi) March 29, 2015
20h15 : Sarkozy voit plus loin, parle régionales, mais aussi programme et 2017

«Nous allons d'abord mettre en oeuvre nos promesses de campagne. A tous ceux qui ont fait confiance à nos candidats, je veux dire que nous allons respecter leurs votes. Nouis allons ensuite renforcer l'unité de notre famille politique. Sans unité, rien ne sera possible. Notre victoire revient à tous ceux qui ont fait le choix du collectif», ajoute Sarkozy, qui parle désormais du travail sur un futur programme pour contrer le «socialisme le plus archaÏque d'Europe». Et de conclure: «La route sera longue, difficile. L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera»

20h13 : Nicolas Sarkozy prend la parole et tacle la gauche

«Ce soir la droite et le centre ont nettement remporté les élections départementales. Jamais sous la Ve République notre famille politique n'avait» obtenu autant de départements. Ce résultat dépasse de très loin les considérations locales. A travers leurs votes, les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande. Le désaveur à l'égard du pouvoir est sans appel. Jamais un pouvoir en plae n'avait suscité une telle défiance et un tel rejet. Jamais une politique n'avait autant incarné l'échec à tous les niveaux», commente Nicolas Sarkozy. 

20h09 : «Ces résultats ne sont pas bons mais au delà de ce que nous pouvions imaginer» , selon Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. Pour lui, la majorité a montré «la résistance».
20h07 : «Notre économie va mieux»

Le Premier ministre dit avoir entendu le messages des Français mais, dit-il, «notre économie va mieux, les premiers signes de reprises sont là, mais ils sont trop peu perceptibles par les Français». Il dit que la priorité de son gouvernement reste «l'emploi» et annonce de nouvelles mesures à venir sur l'investissement privé et public. Il liste toutes les mesures qui vont être prises par son gouvernement dans les mois à venir pour montrer que son gouvernement est au travail. Il change de registre et parle de valeurs. «L'apaisement sera au coeur du travail de mon gouvernement».

20h05 : Manuel Valls reconnaît la défaite

«La droite remporte les élections, c'est incontestable. La gauche trop dispersée, trop divisées, connait un net recul malgré les bons bilans. Les appels à la mobilisation républicaine ont été entendus, d'autant que je me suis beaucoup mobilisé. Le score de l'extrême droite est beaucoup trop élevé. Je continuerai à dénoncer avec la plus grande force les solutions dangereuses que l'extrême droite propose». Pour lui, c'est un bousculement «durable» du paysage politique.

 

20h03 : La Corrèze, département symbolique car son ancien président est François Hollande, bascule à droite, selon l'UMP local
20h02 : Premier à réagir, avant 20h, même, Laurent Wauquier, le numéro 3 de l'UMP, a évoqué un «succès historique» de l'opposition et une «débâcle» de la gauche
20h00 : 64 à 70 départements pour l'UMP, 30 à 37 pour le PS, entre 0 et 1 département pour le FN, selon Ipsos
19h55 : C'est l'affluence des grands jours au siège du FNLes caméras en place au siège du FN. https://t.co/KQHKQgK6hg — Nicolas Prissette (@NicolasPri7) March 29, 2015
19h50 : Manuel Valls doit s'exprimer en premier, peu après 20h, Nicolas Sarkozy vers 20h15 et Marine Le Pen vers 20h20
19h45 : Allô Londres? Radio Londres aussi donne quelques résultats cryptés
Entre 60 et 70 chênes en France, 25 à 30 roses. La flamme n’en aurait aucun selon nos amis Belges ! #RadioLondres #Départementales2015
— Radio Londres (@RadioLondres_fr) March 29, 2015
19h43 : On n'a pas le droit de donner les résultats avant 20  heure mais certains journalistes s'amusent à donner des indications codées
 En Corrèze Bernadette roule à 65 #RadioLondres
— GERSCHEL Frédéric (@fgerschel) March 29, 2015



19h33 : Visiblement, les caciques PS semblent prêts à affronter la réalité electorale
La com du PS ce soir à Solférino : "on est pas dans le déni, on va assumer la défaite." L'inverse de la semaine dernière. #Dep2015
— Nicolas Chapuis (@nicolaschapuis) March 29, 2015
19h28 Les proches d'Aubry se réunissent mardi pour préparer l'après départementalesLes grandes manoeuvres commencent au PS, dès 20h01 ce dimanche soir. On vous en parlait par ici, les frondeurs préparent un texte pour appeler au rassemblement des gauches qui, on l'imagine, ne sera possible qu'avec un changement de cap. Et Libé nous apprend que les amis de Martine Aubry se réunissent dès mardi à l'Assemblée pour évoquer l'après départementales et surtout, le congrès qui s'ouvre en juin... Bref, le PS d'ici à ce grand raout, va entrer dans une zone de grandes turbulences. : Les proches d'Aubry se réunissent mardi pour préparer l'après départementalesLes grandes manoeuvres commencent au PS, dès 20h01 ce dimanche soir. On vous en parlait par ici, les frondeurs préparent un texte pour appeler au rassemblement des gauches qui, on l'imagine, ne sera possible qu'avec un changement de cap. Et Libé nous apprend que les amis de Martine Aubry se réunissent dès mardi à l'Assemblée pour évoquer l'après départementales et surtout, le congrès qui s'ouvre en juin... Bref, le PS d'ici à ce grand raout, va entrer dans une zone de grandes turbulences.
19h22 : La plupart des instituts de sondages estiment l'abstention finale entre 50,5% et 52%