Départementales 2015: Guérini y croit toujours... Valls, fallait pas le chercher... Aubry charge Valls..

JOURNAL DES DEPARTEMENTALES Thèmes du jour, polémiques, off… Toutes les infos qui font la campagne au quotidien sont à retrouver tous les jours sur «20 Minutes»...

M.P.

— 

Manuel Valls (g) et Martine Aubry lors de la visite du site EuraTechnologies dédié aux technologies de l'information et de la communication à Lille, le 18 mars 2015
Manuel Valls (g) et Martine Aubry lors de la visite du site EuraTechnologies dédié aux technologies de l'information et de la communication à Lille, le 18 mars 2015 — Denis Charlet Pool

Ce vendredi, c'est le dernier jour de campagne avant le second tour dimanche des élections départementales. L'occasion pour les candidats de jeter leurs dernières forces dans la bataille. 20 Minutes fait le point.

Dans les Bouches-du-Rhône, Guérini y croit encore

Le président sortant du conseil général ne veut pas imaginer sa défaire, même si plusieurs de ses candidats de Force du 13 ont déjà été éliminés... «Cette élection, je vais la gagner!», assure-t-il à La Provence, estimant que les «analyses» des «observateurs», qui lui donnent très peu de chance d'être réélu, sont «fausses».

Fallait pas le chercher, Manuel Valls

«Je n’ai jamais traité quelqu'un de pauvre con, je n’ai jamais dit qu’il fallait passer les banlieues au karcher!», a réagi Manuel Valls ce vendredi matin sur iTélé, alors qu'il était interrogé une nouvelle fois sur une énième pique de Nicolas Sarkozy à son sujet. Pourtant, quelques minutes auparavant, le Premier ministre avait expliqué qu'il refusait de «faire des attaques contre les personnes», à la différence de son adversaire.

Pour Florian Philippot, Nicolas Sarkozy n'est pas «dans un état d'esprit démocratique» 

Le vice-président du Front national a dénoncé vendredi le refus de Nicolas Sarkozy de débattre avec Marine Le Pen, l'accusant de «ne pas être dans un état d'esprit démocratique». «Une chaîne de télévision a proposé un débat entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen a tout de suite dit "oui" évidemment, elle est pour le débat. Nicolas Sarkozy a répondu "non". Pourquoi? Parce qu'il a peur? Ou parce que Monsieur ne prend plus en dessous de 100.000 dollars», s'est insurgé le proche de Marine Le Pen sur I-Télé.

Et pour Martine Aubry, la future vague bleue, c'est la faute de Manuel Valls

Alors que dans son département, le Nord, la gauche a quasiment déjà perdu, Martine Aubry n'a pas de mots assez durs pour Manuel Valls qui a nationalisé la campagne. «Tout le monde ne parlait plus que du national, et le reste de la gauche a même fait sa campagne contre François Hollande et le Premier ministre», note-t-elle dans Le Parisien. «Depuis trois semaines, je sentais qu'on allait perdre», ajoute-t-elle.

Des bulletins de vote de Neuilly dans des urnes de Malakoff...

Des bulletins de vote des candidats Front national de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) ont été retrouvés dimanche dans les urnes d'un bureau de vote d'une autre ville du département, Malakoff, a indiqué vendredi la préfecture, confirmant une information du Parisien. Ce sont en tout 32 bulletins FN qui ont été retrouvés lors du dépouillement au bureau de vote numéro 13 de Malakoff, au soir du premier tour des élections départementales. D'après la préfecture, il pourrait s'agir d'une erreur au moment de l'impression des bulletins de vote, envoyés à domicile ou placés dans le bureau de vote. L'incident a été consigné sur procès-verbal et les bulletins déclarés nuls, mais un recours est possible. Dans le canton de Montrouge-Malakoff, le Front national, arrivé en quatrième position avec 12,03% des suffrages, est éliminé. Les binômes de l'Union de la droite et du Parti socialiste sont en lice au second tour.