Pour Florian Philippot, il n’y a plus de «plafond de verre» pour le FN

POLITIQUE Le vice-président du Front national a souhaité réagir aux propos de Jean-Christophe Cambadélis…

Vincent Vantighem

— 

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, le 22 décembre 2014 à Paris
Le vice-président du Front national, Florian Philippot, le 22 décembre 2014 à Paris — Kenzo Tribouillard AFP

Il y a des débris partout. Ce jeudi matin, Florian Philippot a estimé sur RTL, où il était invité, qu’il n’existait plus de «plafond de verre» pour le Front national. Le vice-président du parti de Marine Le Pen entendait ainsi répondre aux propos de Jean-Christophe Cambadélis qui a prédit, mercredi, la défaite du Front national, dimanche prochain, à l’issue des élections départementales.

A lire: Notre journal des départementales

«Vous verrez au soir du deuxième tour que le nombre de conseillers départementaux du Front national sera en dessous de cent. Et vous verrez qu'ils ne gagneront ni le Vaucluse, ni l'Aisne», avait ainsi précisé le premier secrétaire du parti socialiste.

Interrogé sur ces propos, Florian Philippot a préféré ironiser sur le score du Parti socialiste, qui a obtenu 21,5% des voix avec ses alliés au premier tour des élections départementales. «Pour le Parti socialiste, il y a une cave de charbon avec ce score. Ou de verre pilé», a-t-il déclaré. Car à ses yeux, «il n'y a plus de plafond de verre pour le FN qui peut passer les 50% régulièrement.»