Qui a dit, à Nicolas Sarkozy: «Tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable!»?

INDICE Elle ne partage pas vraiment sa stratégie du «ni-ni»…

Vincent Vantighem

— 

Nicolas Sarkozy lors d'un meeting à Asnières-sur-Seine, le 24 mars 2015.
Nicolas Sarkozy lors d'un meeting à Asnières-sur-Seine, le 24 mars 2015. — WITT/SIPA/AP

C’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui aurait dit ça, dimanche, au soir du premier tour des élections départementales au patron de l’UMP. La scène est racontée par Le Canard enchaîné, ce mercredi matin.

>> Retrouvez tous nos articles sur les départementales

Avant de se disperser sur les plateaux des journaux télévisés pour analyser les résultats du premier tour des élections, les ténors de l’UMP se retrouvent, rue de Vaugirard, autour du président du parti.

La position du «ni-ni»

Nathalie Kosciusko-Morizet affiche alors la mine des mauvais jours car elle sait qu’elle va, bien malgré elle, devoir défendre la position du patron. A savoir que l’UMP ne soutient ni le candidat FN ni le candidat socialiste en cas de duel FN / PS au second tour.

Sarkozy reste ferme sur le «ni-ni»

Nicolas Sarkozy savoure ce moment face à celle qui ambitionne de se présenter face à lui aux primaires de 2016. Tout à son bonheur, il se permet même de la vanner. «Pour te faire retrouver le sourire, je t’annonce que j’ai fixé à 70 le nombre de parrains parlementaires nécessaires pour te présenter à la primaire…»


Les plus savoureux clashs des politiques... par 20Minutes

Les menus de substitution dans les cantines

Car ambitieuse, l’ex-ministre de l’Ecologie sait bien qu’elle ne pourra pas trouver de nombreux parrains. Elle avait donc demandé à ce que ce seuil soit abaissé à 10.

Piquée au vif par la remarque du patron de l’UMP, la conseillère de Paris répond du tac-au-tac: «Tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable!» Allusion directe à sa proposition de supprimer les menus de substitution dans les cantines des écoles. Le Canard enchaîné ne dit pas si Nicolas Sarkozy a digéré la remarque…