Départementales 2015: Ces candidats FN ont dérapé, Le Pen doit les sanctionner... Ils sont qualifiés pour le second tour

POLITIQUE Tour de France des candidats soutenus par le FN aux propos racistes, homophobes ou antisémites présents au second tour des élections départementales...

A.-L.B.

— 

Le montage photo exhumé du compte Twitter de Mikaël Pinton par des internautes.
Le montage photo exhumé du compte Twitter de Mikaël Pinton par des internautes. — Capture d'écran Twitter

Une centaine de candidats frontistes s’est illustrée pendant la campagne électorale par des propos racistes, homophobes, antisémites ou islamophobes. Parmi eux, certains se sont été qualifiés pour le second tour des élections départementales, dimanche 29 mars. Ce lundi, la présidente du FN a promis sur BFMTV que ces candidats, après examen de leurs propos en commission de discipline, seront «suspendus et ils seront exclus, même s'ils sont élus». Retour sur les principaux candidats qualifiés…

Le FN veut frapper fort dans les Bouches du Rhône

Un candidat dans les Alpes-Maritimes et les «bicots»

Domenico Cotrone, candidat dans le canton de Grasse (Alpes-Maritimes), s’est qualifié pour le second tour des départementales avec un score de 31,60% des suffrages, dimanche 22 mars. Sur Facebook, l’homme s’en est déjà pris aux «bicots», cette «sale race à merde», et aux «petits arabes pd».

Le quiz des élections départementales

En Ariège, islam = Peste bubonique du 21e siècle

Chantal Clamer, candidate dans l'Ariège, a remporté 33,54% des voix dimanche 22 mars. En janvier, elle a multiplié les tweets rageurs contre les musulmans. «L’islam et les Mahométans sont la nouvelle peste bubonique du 21e siècle. A combattre, éliminer sans hésitation par tous les moyens possibles», a-t-elle par exemple twitté début janvier. Sa défense? Qu’il n’y ait pas assez de caractère sur Twitter pour préciser «islam radical». Ses insultes sur les lesbiennes, ces «sales gouines» dont seuls voudraient «les blacks et les rebe»? Ce n'est pas elle mais des adolescents qui ont eu accès à son compte... Elle a gardé son investiture, même si Louis Aliot a «condamné» ses propos.

Départementales 2015: Les 5 enseignements du scrutin

Un statut appelant au suicide dans l’Aude

Fabien Rouquette, candidat dans le canton de Narbonne 2 (Aude), s’est qualifié pour le second tour des départementales avec 30,94% des suffrages dimanche. Il a partagé un message en août 2014 affirmant, sur fond noir: «Socialistes, communistes, musulmans! Faites un geste pour la terre: Suicidez-vous». Une affiche «likée» par sa binôme Michèle Boisset: «Hihi ! Un beau rêve», rappelle L’indépendant.

Quand un candidat d''Ille-et-Vilaine dérape à propos de Christiane Taubira

Une battue très particulière dans l’Aude

Elie Quisefit, investi par le FN dans le canton de Narbonne 3, a totalisé 29,93% des voix au premier tour des départementales et sera présent dans une triangulaire le 29 mars. Il avait écrit sur son profil Facebook en 2012, avant de le fermer en février : «Il y a des battues contre les sangliers... contre les loups... contre les lynx... contre les ours... Etc. Et si on organisait plutôt des battues contre les arabes, on sauverait peut-être la France». De l’humour «à la Charlie Hebdo», avait-il tenté de se défendre auprès des médias locaux, avant de présenter ses excuses «à la communauté musulmane»

Dans le Vaucluse, des mariés à la fête

Julien Langard, candidat dans le canton de Pernes-les-Fontaines (Vaucluse), est qualifié pour une triangulaire avec un score de 37,23% des suffrages. En septembre 2014, il écrit sur Facebook à propos d’un mariage: «Voici un extrait du carnet blanc des mariages de ce WE à Carpentras. Si vous pensez que Fouzia et Rachid, sans professions, sont une chance pour un pays qui a dépassé les 5 millions de chômeurs, inscrivez-vous sur www.UMPS.com».