Elections départementales: EELV conteste les chiffres officiels et assure que son score est de 9,7%

IMBROGLIO Au niveau national, les chiffres du ministère de l'Intérieur donnent le parti écologiste à 2,03%, loin de ce qu'annonce la direction du parti...

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuelle Cosse, le 20 mars 2015, à Paris.
Emmanuelle Cosse, le 20 mars 2015, à Paris. — D. FAGET / AFP

Europe Ecologie-Les Verts a contesté ce lundi les résultats donnés par le ministère de l'Intérieur, qui donne le parti écologiste à 2,03%. Ce lundi, EELV a dressé son bilan du 1er tour, affirmant être à 9,7% dans les cantons où il était autonome, et a dénoncé une fois de plus la nomenclature du ministère de l'Intérieur.

«Sur les 1.000 cantons où EELV présentait ou soutenait des candidats, 377 constituaient des candidatures autonomes soutenues par EELV. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 9,7%», détaille David Cormand, responsable des élections à EELV.

Etiquettes, nomenclature, analyse: pourquoi une telle confusion dans la présentation des résultats?

«450 constituaient des candidatures de rassemblement écologiste et citoyennes, en alliance avec au moins une composante du Front de gauche. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 13,6%. 157 constituaient des candidatures en alliance avec le Parti socialiste. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 27%. 15 constituaient des candidatures en alliance avec le PS et le PCF. Dans ce cas de figure, le score moyen est de 30,5%», écrit-il.

>> Tous les résultats du premier tour à lire par ici, sur 20 Minutes

Les écologistes auront des candidats titulaires présents au second tour dans 78 cantons.

«UIne entrave à la lecture des résultats»

«Ces chiffres nous indiquent que les scores affichés par le ministère de l'Intérieur évaluant les résultats de EELV à 2% n'ont pas beaucoup de sens»,ajoute David Cormand, qui juge que «la nomenclature du ministère de l'Intérieur sur les nuances attribuées selon ses consignes aux candidatures constitue une entrave à la lecture des résultats».

«Là où EELV était présent en tant que tel, les résultats se situent dans un étiage comparable, voire supérieur, aux dernières élections européennes» (8,95%, ndlr) et «les alliances (...) avec tout ou partie du Front de Gauche laissent apparaître des résultats intéressants qui ne permettent pas pour autant à se qualifier au deuxième tour», explique-t-il.