Elections départementales 2015: Valls se réjouit du score «honorable» du PS

POLITIQUE Selon le Premier ministre, «le total des voix de gauche atteint ce soir l'équivalent de celles de la droite»...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls a pris la parole peu après 20h, le 22 mars 2015, soir du premier tour des départementales.
Manuel Valls a pris la parole peu après 20h, le 22 mars 2015, soir du premier tour des départementales. — ALAIN JOCARD / AFP

Le Premier ministre Manuel Valls s'est réjoui ce dimanche soir d'un «score honorable» de son camp aux élections départementales, notant que l'extrême droite n'était pas le premier parti de France et appelant les «républicains» à lui «faire barrage» au second tour.

>> Tous les résultats du premier tour des départementales par ici

Ce soir «l'extrême droite, même si elle est trop haute, n'est pas la première formation politique de France», a lancé le Premier ministre, la mine grave, peu après 20h, lors d'une allocution télévisée.

Selon le Premier ministre, «le total des voix de gauche atteint ce soir l'équivalent de celles de la droite».

«La gauche doit désormais se rassembler» 

Manuel Valls a appelé «tous les républicains à faire barrage à l'extrême droite au second tour».

«J'appelle chacun à adopter une position claire et à faire voter pour le candidat républicain, de gauche ou de droite, quand il fait face seul à l'extrême droite», a-t-il ajouté.

«Tous les républicains font face à leurs responsabilités», a-t-il insisté.

«Trop dispersée au premier tour, la gauche doit désormais se rassembler autour du candidat de gauche présent au second tour», a demandé Manuel Valls.

Une plus forte participation que prévu

Le Premier ministre s'est également félicité que les Français aient voté «plus que prévu», avec près d'un électeur sur deux qui s'est déplacé pour voter, un taux de participation en hausse par rapport aux cantonales de 2011.

«Les élections départementales sont importantes car elles déterminent les politiques qui touchent directement à la vie quotidienne », «les collèges», «les routes», «la solidarité envers nos aînés», «les personnes handicapées», «la cohésion entre les territoires urbains et ruraux grâce aux équipements publics et au développement du très haut débit», a énuméré le Premier ministre.

La droite sort en tête du premier tour des élections départementales dimanche légèrement devant la gauche, le FN récoltant environ un quart des suffrages, selon les estimations des instituts de sondages.