Elections départementales: «Ce premier tour montre la profonde aspiration à un changement» selon Nicolas Sarkozy

POLITIQUE Les élus commentent sur Twitter les premiers résultats...

David Blanchard
— 
Nicolas Sarkozy, le 9 mars 2015 à Saint-Maur des-Fossés.
Nicolas Sarkozy, le 9 mars 2015 à Saint-Maur des-Fossés. — WITT/SIPA

Entre 29 et 32% pour l'UMP-UDI selon les différentes estimations des sondeurs, 19,7 à 25% pour le PS et ses alliés, 24,5 à 26,3% pour le FN: les premiers résultats ont été immédiatement commentés sur Twitter par des leaders politiques.

  •  Au Parti Socialiste, on souhaite le rassemblement
"Il n'y a pas d'alternative au rassemblement si la gauche veut gagner" #departementale2015 sur @France2tv
— benoithamon (@benoithamon) March 22, 2015
Des candidats de gauche qui résistent, mais qui paient la désunion. Un message au 2nd tour : se rassembler. #Départementales2015
— Stéphane Le Foll (@SLeFoll) March 22, 2015



Restons mobilisés et rassemblons-nous pour des majorités de gauche qui défendent les solidarités sociales et territoriales #Dep2015
— Jean-Marc Ayrault (@jeanmarcayrault) March 22, 2015



 

  • Au Front de Gauche, on se gausse du score du PS



Score bidon à 20h. Le #PS s'additionne tous ses dissidents plus tous les tandems #FDG-#EELV. #departementales2015
— Jean-Luc Mélenchon (@JLMelenchon) March 22, 2015

 

  • A Europe-Ecologie-Les Verts, la ligne reste à définir



.@emmacosse : il faut faire barrage à l'extrême-droite et à la droite. Les départements répondent à la crise. #departementales2015
— Cécile Duflot (@CecileDuflot) March 22, 2015



Au vu des premiers résultats nationaux, il se confirme qu'avec une stratégie illisible on prend le risque de rendre l'écologie invisible (1)
— François de Rugy (@FdeRugy) March 22, 2015



Poursuivre dans la voie de la désunion à gauche, c'est prendre le risque de l'élimination de chacun qu'elle que soit la sensibilité (2)
— François de Rugy (@FdeRugy) March 22, 2015
Incroyable déclaration de #sarkozy qui exclut un accord #UMP #FN... Au niveau national, mais ne dit rien sur des accords au niveau local !
— Julien Bayou (@julienbayou) March 22, 2015



  • A l'UMP, on triomphe



Ce premier tour montre la profonde aspiration à un changement clair, qui commence par les départements.
— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) March 22, 2015
Ce résultat est un sérieux désaveu pour la politique gouvernementale et la Majorité socialiste. #Dep2015
— Alain Juppé (@alainjuppe) March 22, 2015



Il n’y a pas eu de vague bleu marine, contrairement à ce que nous avons entendu. #Dep2015
— Alain Juppé (@alainjuppe) March 22, 2015
Déroute historique pour le PS, à la hauteur de l'exaspération des Français et signe l'échec personnel de Manuel Valls #departementales2015
— laurent wauquiez (@laurentwauquiez) March 22, 2015



Notre famille politique demontre ce soir qu'elle est la seule à pouvoir porter l'espérance des Français. #départementales2015
— Eric Ciotti ن (@ECiotti) March 22, 2015



Très bons résultats UMP/UDI pour ce premier tour qui est incontestablement la première force politique du pays #departementales2015
— Christian Estrosi (@cestrosi) March 22, 2015



  • Le Modem cherche à trouver sa place sur le nouvel échiquier politique
Je suis persuadé que le rassemblement est la clef de l'alternance et de l'action @itele #departementales2015
— François Bayrou (@bayrou) March 22, 2015