Un conseiller de Marine Le Pen dénonce la binationalité de Najat Vallaud-Belkacem

FRONT NATIONAL Ce n'est pas la première fois que le FN attaque la ministre de l'Education sur ce sujet...

N.Beu. avec AFP

— 

Najat Vallaud-Belkacem en visite dans une école primaire de Seine-Saint-Denis
Najat Vallaud-Belkacem en visite dans une école primaire de Seine-Saint-Denis — VINCENT WARTNER/SIPA

La binationalité de Najat Vallaud-Belkacem pose de nouveau problème au Front national. Via un tweet, Eric Domard, l'un des trois conseillers spéciaux de Marine Le Pen, «se pose la question de l'allégeance» de la ministre de l'Education à la France ou au Maroc, pays dont elle a les deux nationalités.

«Najat Vallaud-Belkacem ministre franco-marocaine pour les menus sans porc, favorable au voile lors des sorties scolaires. La question de l'allégeance se pose», a écrit Eric Domard sur Twitter dans la nuit de mardi à mercredi. La décision du maire UMP de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, de supprimer le menu de substitution dans les cantines scolaires, au nom du «principe de laïcité», a été «condamnée» mardi par la ministre de l'Education nationale.

Le précédent de 2012

Fin octobre, Bertrand Dutheil de La Rochère, alors conseiller république et laïcité de Marine Le Pen, avait assuré que «les socialistes (capitulaient) devant les revendications communautaristes des islamistes» car «Najat Vallaud-Belkacem [autorisait] les mères voilées à accompagner les sorties scolaires».

Attaquée déjà sur ce sujet par une candidate FN lors de la campagne des législatives 2012, Najat Vallaud-Belkacem avait répondu: «Je ne suis élue que dans la République française. Les seuls à qui je doive rendre des comptes aujourd'hui, ce sont les Français, le peuple français, auquel j'ai décidé de me consacrer.»