VIDÉO. Cinq sorties de Patrick Balkany

COMMUNICATION Le député-maire UMP de Levallois Patrick est connu pour son sens de la formule et ses invectives…

A.-L.B., vidéo Maxime Deloffre

— 

Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois, le 9 février 2015 à Levallois.
Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois, le 9 février 2015 à Levallois. — ISA HARSIN/SIPA

Patrick Balkany, qui vient de voir son immunité parlementaire levée ce mercredi, est coutumier des réflexions plus ou moins insolites, voire des invectives. De son «Je vous emmerde» à un auditeur en direct au bras d’honneur à Canal+ et les «autres», 20 Minutes dresse une liste non exhaustive des sorties du député-maire UMP de Levallois.

Une galette des rois raillée sur Internet

Comment un message formulé maladroitement devient la risée des réseaux sociaux: Le 7 janvier 2015, jour de l’attentat contre Charlie Hebdo, Patrick Balkany annonce sur Twitter et Facebook devoir reporter la traditionnelle cérémonie de la galette pour la nouvelle année : «En raison du deuil décrété par le Président, la galette des rois est reportée au samedi 17/01». Le message est repris avec humour et parodié. Vexé, Patrick Balkany décide d’effacer son message et de fermer, le soir même, son compte Twitter.
 

Le tweet a depuis été supprimé

A propos d’Ebola en France

Le 11 août 2014, Patrick Balkany s’adresse à la ministre de la Santé Marisol Touraine… à propos d’Ebola. «Selon des sources médicales fiables, plusieurs cas [de virus Ebola] auraient été signalés sur le territoire français». Selon lui la ministre de la Santé est au courant de la présence de malades dans le pays. Sur son blog et à plusieurs médias, il persiste et signe. Au Scan, il affirme: «Je parle de cas au pluriel mais pas encore d'épidémie. Mais je suis certain que ça va se savoir».  La sortie est formellement démentie par les autorités sanitaires françaises.

Le bras d’honneur «à Canal+ et les autres»

Le 30 mars 2014, alors qu’il vient d'être réélu maire, Patrick Balkany profite du conseil municipal de Levallois pour régler des comptes avec les médias. Dans une vidéo diffusée le 6 avril dans «Le Supplément politique» sur Canal+, il adresse un bras d’honneur à la chaîne et «aux autres».

Capture d'écran Le supplément politique de Canal+ - Capture écran Dailymotion

Quand Patrick Balkany perd ses nerfs devant une caméra

En janvier 2014, Patrick Balkany n'aime pas du tout que BFMTV vienne lui poser des questions sur ses ennuis judiciaires durant sa campagne électorale. Mais pas du tout. Il s’en prend aux journalistes, s’empare de la caméra et leur lance: «Cassez-vous, tirez-vous, je garde [la caméra], vous nous faites chier».  A l’intérieur de la permanence, Patrick Balkany qui a toujours la caméra, essaie de retirer sa bande. «Je vais lui enlever», dit-il alors, toujours énervé. Isabelle Balkany va ensuite calmer son époux, avant de restituer la caméra aux journalistes.

Condamné pour avoir insulté une élue

En 2003, le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné Patrick Balkany à une amende de 1.500 euros pour «images vexatoires et empreintes de mépris» visant à abaisser et ridiculiser de façon publique» l'élue communiste de Levallois-Perret Annie Mandois. Lors d'un conseil municipal, il avait dit à l’élue: «Il va bientôt falloir vous mettre dans une cage! (…) Peut-être que pour le musée ethnologique, on pourrait également vous mettre dans une cage avec l'intitulé "Dernier spécimen du Parti communiste vivant".» Sa condamnation est assortie de 1.500 euros de dommages et intérêts.

Bonus: «Hollande va bientôt toucher le fond de la piscine», Clichy qualifiée de «véritable poubelle», «Quand on n’a rien à se reprocher, on ne sent bien»… d’autres sorties dans notre vidéo signée 20 Minutes.