Le PS peut-il se refonder au centre…

P. K.

— 

Ségolène Royal pourrait trouver ses principaux appuis chez les tenants d’un recentrage du parti. François Rebsamen, co-directeur de campagne de la candidate, veut «un grand parti social-démocrate moderne dès le lendemain des élections législatives, en faire une formation ouverte sur les réalités du monde». Cette «rénovation-révolution idéologique aurait dû être commencé plus tôt.

Sur cette ligne, ils devront faire face à la concurrence acharnée de Dominique Strauss-Kahn: «Nos concitoyens ne veulent plus des solutions du passé. Ils voient bien que la gauche doit apporter autre chose que ce qu’elle a toujours dit. J’ai tenté une révolution social-démocrate pendant la primaire socialiste. Elle n’a pas abouti. Ce renouveau est aujourd’hui nécessaire.»