La gauche peut-elle espérer un sursaut aux élections législatives?

Pierre Koetschet

— 

Encore sous le choc de la défaite, les socialistes n’envisagent pas du tout une éventuelle victoire le mois prochain aux élections législatives. Arnaud Montebourg écarte même l’hypothèse: «Il ne s'agit pas pour nous de défendre l'idée d'un troisième tour, d'une revanche, d'une cohabitation. Nous ne sommes pas sur cette ligne politique-là. Nous savons bien que Nicolas Sarkozy a besoin d'une majorité pour mener sa politique. Mais le pays a besoin d'un débat démocratique équilibré».

L’heure est plutôt à la reprise en main stratégique. «Ce soir (lundi), les dirigeants socialistes se réunissent, rue de Solferino, analyse Jean-Michel Apathie sur son blog. Ordre du jour: ne pas s'engueuler tout de suite et tenter de mettre au point une stratégie pour la suite.»