Cambadélis ambitionne «entre 800 et 1.000» conseillers départementaux

POLITIQUE Pour contrer l'abstention, le premier secrétaire du PS estime qu'il faut expliquer aux Français que «les départements ont changé»...

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, le 7 février 2015 à Paris.
Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, le 7 février 2015 à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

Le Parti socialiste ambitionne de conserver «entre 800 et 1.000» conseillers départementaux lors des élections à venir, a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, dans une interview à paraître samedi dans les titres du groupe Nice Matin.

«Nous ambitionnons d'abord de maintenir notre rang en nombre de conseillers départementaux. Cela démontrerait que nous sommes toujours la première ou la deuxième formation politique de ce pays», estime le premier secrétaire du PS. Ces élections, qui ont lieu les 22 et 29 mars, désigneront 4.108 conseillers départementaux dans une nouvelle carte comportant 2.054 cantons.

Cazeneuve «pas impressionné» par les scores prédits au FN

«Au fond, Marine Le Pen n'en aura pas plus de 80. Il reste une vingtaine de départements où se joue l'ampleur de la résistance ou de la victoire», a-t-il estimé. La gauche dirige aujourd'hui 61 des 101 départements. Entre 30 et 40 départements sont susceptibles de basculer à droite.

Pour contrer l'abstention, Jean-Christophe Cambadélis estime qu'il faut expliquer aux Français que «les départements ont changé», «c'est un enjeu de proximité très important». Il n'hésite pas à «faire le pari que par rapport aux élections cantonales (ancienne désignation) précédentes, il y aura au moins 15% de plus de votants».

De manière plus générale, «l'abstention, dont nous portons une part de responsabilité, peut toutefois permettre au FN d'être au deuxième tour d'un certain nombre d'élections voire de les gagner, en se faufilant dans les failles de la crise de la République», a analysé le patron du PS, pour qui il faut «maintenir un cordon sanitaire» autour du parti d'extrême droite.