Saint-Pierre et Miquelon ouvre le vote pour la présidentielle

— 

Des électeurs dans un bureau de vote
Des électeurs dans un bureau de vote — Sébastien Ortola

Les électeurs de Saint-Pierre et Miquelon, archipel français proche des côtes canadiennes, ont commencé à voter au second tour de la présidentielle samedi à 8h (12h à Paris). Ils sont ainsi 4.900 électeurs à participer les premiers à ce scrutin qui concerne 44 millions de Français pour élire Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal.

Les DOM et les expatriés aussi


Une heure après les Saint-Pierrais et Miquelonnais, samedi, ce sera au tour des électeurs du département d'Outre-mer (DOM) de la Guyane de se rendre dans les isoloirs, en même temps que les Français inscrits au Brésil, en Argentine, au Surinam et en Uruguay et à Moncton, le bureau de vote le plus oriental du Canada.

Une heure plus tard encore, à 14h (heure de Paris), les bureaux de vote ouvrent dans deux autres DOM, Martinique et Guadeloupe, ainsi que sur la côte est des Etats-Unis, de New-York à Washington, du Canada, ou encore à Cuba et au Chili pour les expatriés, dont le vote sera peut-être décisif.

Décalage horaire

Au total, environ 178.000 des quelque 822.000 électeurs français inscrits à l'étranger votent dès samedi.
De même, cinq des neuf départements et collectivités d'Outre-mer français sont appelés aux urnes samedi, soit environ 829.999 des 1,565 million d'électeurs ultra-marins.

Les Polynésiens seront les derniers du vote avancé à se rendre dans les bureaux de vote, à partir de 20h (heure de Paris), là encore à cause du décalage horaire.
Les électeurs de Wallis et Futuna et Nouvelle-Calédonie, dans le Pacifique sud, et de la Réunion et Mayotte dans l'océan Indien, voteront eux dimanche, comme en métropole. Compte tenu du décalage horaire, les bureaux de vote y ouvriront respectivement à 22h et 23h heure de Paris samedi soir, 6h et 7h heure de Paris dimanche matin