Un calendrier chargé

P. K.

— 

La dotation budgétaire officielle de la présidence de la République est de 31,78 millions d'euros, selon le projet de loi de finances pour 2007, contre 32,47 millions d'euros en 2006.
La dotation budgétaire officielle de la présidence de la République est de 31,78 millions d'euros, selon le projet de loi de finances pour 2007, contre 32,47 millions d'euros en 2006. — Thomas Coex AFP/Archives

6 mai, 20 heures. Joie dans un camp. Abattement dans l’autre. C’est la fin d’une intense période de campagne électorale, mais le début d’un gymkhana pour le nouveau (ou la nouvelle) locataire de l’Elysée.

Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il entendait prendre quelques jours de vacances.

Jeudi 10 mai, le Conseil constitutionnel proclamera les résultats officiels. Le même jour, François Bayrou proposera au conseil national de l'UDF que son nouveau parti s'appelle le «Mouvement démocrate».

Puis viendra le temps pour le ou la nouvelle élue de prendre officiellement ses fonctions. Jacques Chirac cessera d’être président au plus tard le 16 mai au soir. Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il souhaitait que la passation de pouvoir soit la plus tardive possible, soit le 16 mai. Ségolène Royal n’a pas précisé de date.

Législatives les 10 et 17 juin

Une fois installé à l’Elysée, il sera temps de nommer un Premier ministre. Sa première tâche: gagner les élections législatives prévues pour les 10 et 17 juin. En fonction du résultat de ses élections, le ou la nouvelle présidente pourra maintenir le gouvernement en place, comme Chirac l’avait fait avec le gouvernement Raffarin, ou nommer un nouveau Premier ministre plus en accord avec la nouvelle majorité. La XIIIe législature commencera le 26 juin. Le nouveau ou la nouvelle présidente pourra alors lancer les premières grandes réformes du quinquennat.