Emmanuel Macron compare le métier de banquier à celui de prostituée

MEDIAS Dans un entretien au «Wall Street Journal», le ministre de l’Economie s’est lâché sur son ancienne vie de banquier d’affaires chez Rothschild...

D.B.

— 

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie
Paris, FRANCE-04/03/2015/WITT_choix020/Credit:WITT/SIPA/1503041832
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie Paris, FRANCE-04/03/2015/WITT_choix020/Credit:WITT/SIPA/1503041832 — SIPA

S’ils soignent leur communication en France, les ministres se lâchent parfois dans les médias étrangers.

La preuve encore avec Emmanuel Macron. Dans un entretien au Wall Street Journal, le ministre de l’Economie s’est confié sur son ancienne vie de banquier d’affaires chez Rothschild. Exit le politiquement correct, car le ministre s’est laissé aller à une comparaison osée concernant son ancien métier: «D’une certaine manière, on est comme une prostituée. Le boulot, c’est de séduire», a-t-il déclaré.

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron égratigne son ancienne fonction. Dans le livre Rotschild, une banque au pouvoir, publié chez Albin Michel en 2012, il déclarait: «Le métier de banquier d’affaires n’est pas très intellectuel. Le mimétisme du milieu sert de guide.»

Ces nouveaux propos osés devraient lui valoir des critiques chez ses détracteurs.