Affaire des tableaux: Guéant en garde à vue

ENQUETE L'ex-ministre est entendu dans l'enquête sur les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007...

N.Bg.
— 
Claude Guéant à Paris le 29 janvier 2014.
Claude Guéant à Paris le 29 janvier 2014. — WITT/SIPA

Claude Guéant n’en a pas encore terminé avec l’affaire des tableaux flamands. Selon le site de L’Express, l’ancien ministre de l’Intérieur a été placé en garde à vue ce vendredi. Une information confirmée à 20 Minutes par son entourage, qui précise et s'étonne que la police soit venue chercher Claude Guéant à son domicile tôt ce vendredi matin plutôt que de le convoquer.

Le financement libyen en toile de fond

Claude Guéant est entendu par les enquêteurs au sujet de la trace d’un virement de 500.000 euros en sa faveur retrouvée lors d’une perquisition menée à son bureau et à son domicile en février 2013. Le proche de Nicolas Sarkozy avait justifié ce virement par la vente de deux tableaux flamands précédemment acquis par sa femme, mais ses explications ont peiné à convaincre.

Ces perquisitions de février 2013, ainsi que la garde à vue de ce vendredi, sont menées dans le cadre de l’enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.