VIDEORAMA. Grimaces, poème, et «déchets de la pensée humaine»: Les punchlines de Taubira

VIDEO - Depuis son arrivée Place Vendôme, Christiane Taubira n’a pas manqué de faire valoir ses talents d’oratrice et son sens de la répartie…

Vincent Vanthighem
La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 10 février 2015 à New York
La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 10 février 2015 à New York — Jewel Samad AFP

«J’ai le cuir épais…», lâchait-elle, il y a quelques semaines face à un petit groupe de journalistes. Cible préférée de la droite, Christiane Taubira a fait de ses apparitions face aux caméras de télévision des événements aussi rares que piquants.

>> Les faits: Taubira dénonce des «déchets de la pensée humaine»

Le dernier a en avoir fait les frais n’est autre que le député-maire (UMP) de Tourcoing, Gérald Darmanin. Comparant la Garde des Sceaux à un «tract ambulant pour le Front national», ses propos ont été qualifiés, ce mercredi, par cette brillante oratrice en «déchets de la pensée humaine». 20 Minutes a profité de l’occasion pour dresser la liste des meilleures punchlines de Christiane Taubira. Florilège…

Taubira, l’impitoyable



En décembre 2014, Le Petit Journal n’avait pas manqué de relever que les interventions de la Garde des Sceaux étaient «rares». Heureusement pour ses détracteurs… Ce mercredi matin, elle n’a pas hésité à comparer les attaques de Gérald Darmanin, député-maire (UMP) de Tourcoing, de «déchets de la pensée humaine». Mais le plus dur pour lui est arrivé après. «Je trouverais ça pitoyable si j’avais de la pitié à gaspiller. Ce n’est pas le cas pour ce Monsieur!»

Taubira, l’inflexible



Flashback. Nous sommes en août 2013. Christiane Taubira prépare sa réforme pénale. Et Manuel Valls se permet d’écrire à François Hollande pour critiquer son texte. Et tout ce petit monde se retrouve pour l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime). Harcelée par les caméras, la Garde des Sceaux se permet une explication de son texte et plante une banderille dans le dos de son collègue. «Le ministre de l’Intérieur ne m’a pas dit qu’il avait des craintes.» Sa réforme sera, au final, adoptée.

Taubira, l’érudite



Capable de citer Aimé Césaire, Jean Ferrat et Bob Marley dans le texte, Christiane Taubira est très cultivée. Autant dire que ce n’est pas vraiment sur ce terrain-là qu’elle sera prise en défaut. Hervé Mariton peut en témoigner. Attaquant le projet de loi sur le mariage pour tous, le député de la Drôme a cru bon, en février 2013, de mettre en doute le fait que Christiane Taubira n’aurait pas lu Léon-Gontran Damas, grand écrivain de la négritude. Au micro, dans l’hémicycle, la Garde des Sceaux lui déclame un poème de l’auteur, sans note, pour le remettre à sa place. «Qu’attendons-nous pour faire les fous / pisser un coup / tout à l’envi / contre la vie / stupide et bête / qui nous est faite?»

Taubira, la créole



Il se murmure même qu’elle n’hésite pas à parler sa langue avec Bernard Cazeneuve, son collègue de l’Intérieur. Christiane Taubira, issue du mouvement indépendantiste guyanais, est très fière de ses origines. Et n’hésite pas à faire partager sa culture, face caméra. «Je ne pleure pas parce que des imbéciles arriérés me traitent de tous les noms. Il y a quelque chose qu’on fait dans les sociétés créoles. Ça s’appelle un «tchip», c’est un concentré de dédain», lâche-t-elle lors d’une interview en février 2015, en marge d’un déplacement aux Etats-Unis.

Taubira, la Républicaine


Les critiques de Gérald Darmanin à l’endroit de la Garde des Sceaux tombent d’autant plus mal qu’elle s’est fait une spécialité de dénoncer les idées du Front national. Avec à chaque fois, un vrai sens de la répartie. Interrogée sur ITélé, sur les récents propos de Marine Le Pen, elle n’hésite pas à demander «C’est qui ça?» Yann Barthès a pu s’en apercevoir aussi en décembre 2015. Première question sur son plateau du Petit Journal: «Marine Le Pen était hier sur France 2, Nicolas Sarkozy sur TF1. Avez-vous regardé?» Réponse de Christiane Taubira: «Il y a des tortures que je ne m’inflige pas!»

Taubira, l’émouvante



Elle n’avait prévenu personne. Mais quand il a fallu, en janvier, rendre hommage aux journalistes de Charlie Hebdo, tombés sous les balles des frères Kouachi, Christiane Taubira n’a pas hésité à monter à la tribune. Intervenant lors des obsèques de Tignous –qui aimait tant croquer les grands procès– Taubira se transforme en machine à émotion. «Tignous et ses compagnons, désormais inséparables, étaient des sentinelles, des vigies, des guetteurs même, qui veillaient sur notre démocratie pour éviter qu'elle ne somnole».

Taubira, la comique



Même quand elle ne dit rien, la Garde des Sceaux parvient à se faire remarquer. Dans le studio de France Inter en septembre 2014, elle oublie que des caméras filment l’interview et profite de la question d’un auditeur pour faire une bien belle grimace.