Nicolas Hulot, l’homme qui «verdit» François Hollande

POLITIQUE Focus sur l’envoyé spécial pour la protection de la planète du président français…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Nicolas Hulot, le 27 novembre 2014 à l'Elysée. Lancer le diaporama
Nicolas Hulot, le 27 novembre 2014 à l'Elysée. — PETIT TESSON -POOL/SIPA

De la télévision aux coulisses du pouvoir. Nicolas Hulot, l'envoyé spécial pour la protection de la planète de François Hollande, est l’un des rouages du voyage présidentiel aux Philippines. Un déplacement qui aurait eu peu d’échos si n’avaient été présentes Marion Cotillard et Mélanie Laurent. Les deux actrices ont été sollicitées par l’ancien homme de télévision bien connu des Français pour son émission «Ushuaïa» sur TF1.

>> Lire: Que font Marion Cotillard et Mélanie Laurent aux Philippines avec François Hollande?

L’homme est en première ligne cette année, alors que François Hollande a placé 2015 sous le signe de l'écologie avec la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre. Un événement que le chef de l’Etat veut «historique», en arrachant un accord signé par les dirigeants du monde concernant le climat.

Lors d'une manifestation pour le climat à Paris, le 21 septembre 2014 à Paris. - SEVGI/SIPA
 

Un thème cher à l’ex-animateur télé, lobbyiste de l’écologie auprès de Jacques Chirac puis Nicolas Sarkozy, candidat putatif à la présidentielle, avant d’être nommé «envoyé spécial du président» François Hollande en décembre 2012. Définie par l’Elysée, sa mission vise à «sensibiliser, informer et mobiliser la communauté internationale sur la crise écologique mondiale et les moyens pour y faire face, notamment là où ces enjeux ne sont pas suffisamment pris en compte». Le descriptif de cette fonction originale dans l’organigramme du pouvoir français reste vague et autorise une grande liberté.

«Verdissement» de François Hollande salué

Une liberté qui se traduit dans l’agenda de ce discret par de nombreux déplacements. Du Qatar à la Chine en passant par la Nouvelle-Calédonie, Nicolas Hulot œuvre à mobiliser les grands de ce monde à lutter pour la préservation de l’environnement. Un travail qui s’effectue en coulisses, sauf en de rares occasions, tel ce voyage officiel aux Philippes.

Nicolas Hulot au siège de sa fondation à Boulogne, le 19 avril 2013. - A. GELEBART / 20 MINUTES
 

Le déplacement aurait d’ailleurs pu prendre une autre tournure. Comme le raconte Le Monde, Nicolas Hulot a dû négocier avec des conseillers à l’Elysée pour ne pas brouiller le message écologique de la délégation française. Les chefs d’entreprises conviés en Asie avec la délégation française ont été sélectionnés en fonction de leurs compétences liés aux énergies renouvelables ou l’eau.

«Rôle très important» de Nicolas Hulot

Une opération que n’a pas manqué de saluer le co-président du groupe Europe Ecologie-Les Verts à l’Assemblée nationale, François de Rugy. Le député a salué jeudi le «verdissement» et l'«engagement de plus en plus fort» du chef de l’Etat François Hollande sur les thèmes écologiques. 

François Hollande et Nicolas Hulot, le 6 décembre 2012 à l'Elysée. - MOUSSE-POOL/SIPA
 

«François Hollande a pris conscience progressivement que cet enjeu était incontournable au niveau international et puis des gens comme Nicolas Hulot ont joué un rôle très important aussi dans cette prise de conscience», a ajouté le député François de Rugy. Le commentaire vise à rendre à César ce qui appartient à César sur la conversion de François Hollande à l’écologie. Une adhésion rapide, sinon soudaine…